Anonymous: les autorités américaines inculpent 5 personnes pour piratage

Les autorités américaines ont inculpé cinq personnes liées au mouvement de pirates informatiques militants Anonymous, dont l'une a plaidé coupable, a indiqué mardi une source policière à l'AFP.[AFP/Archives]

Les autorités américaines ont inculpé cinq personnes liées au mouvement de pirates informatiques militants Anonymous, dont l'une a plaidé coupable, a indiqué mardi une source policière à l'AFP.

"Ils font partie d'Anonymous ou sont membres de groupes associés", a ajouté cette source, précisant que "certains ont été accusés" de piratage informatique organisé.

Selon la chaîne de télévision Fox News, un acte d'inculpation visant deux Britanniques, deux Irlandais et un Américain à Chicago pourrait être publié dans la journée par le parquet fédéral à New York.

"C'est un coup dévastateur contre cette organisation", a déclaré à Fox News un responsable de la police fédérale (FBI) impliqué dans l'enquête, "nous sommes en train de décapiter LulzSec", un des principaux groupes de pirates liés à Anonymous.

Les autorités auraient réalisé leur coup de filet grâce à un résident de New York, identifié par Fox News comme Hector Xavier Monsegur, alias "Sabu", qui aurait coordonné les actions de milliers de pirates de LulzSec. Démasqué en juin par le FBI, il aurait coopéré avec les autorités, jusqu'à plaider coupable le 15 août.

Anonymous et LulzSec ont revendiqué depuis plus d'un an des dizaines d'attaques contre des sites de grandes entreprises et des autorités, y compris le FBI et la CIA.

Vous aimerez aussi

(ILLUSTRATION) Le réseau social de Google, Google+, a été touché par une faille informatique ayant exposé des données personnelles d'un demi-million de comptes [LOIC VENANCE / AFP]
piratage Google touché à son tour par une faille, 500.000 comptes exposés
piratage Cybercriminalité : les bons réflèxes à adopter
Facebook a annoncé le 28 septembre que quelque 50 millions de comptes avaient été piratés  [Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives]
Internet Nouvelle crise pour Facebook, avec un piratage massif

Ailleurs sur le web

Derniers articles