Des sites islamistes piratés par des proches d'Anonymous

Plusieurs pages Facebook islamistes tunisiennes ont été piratées au cours du week-end par un groupe affirmant appartenir aux activistes informatiques d'Anonymous, qui a notamment posté un message vidéo promettant de "stopper les agissements" des salafistes en Tunisie.[AFP/Getty Images/Archives]

Plusieurs pages Facebook islamistes tunisiennes ont été piratées au cours du week-end par un groupe affirmant appartenir aux activistes informatiques d'Anonymous, qui a notamment posté un message vidéo promettant de "stopper les agissements" des salafistes en Tunisie.

"Nous ne sommes pas contre la religion, nous sommes musulmans, mais nous défendons la liberté dans notre pays", écrivent les pirates sur les pages Facebook islamistes, notamment celles du Hizb Ettahrir, un parti non légalisé qui réclame la restauration du califat.

Des photos du drapeau tunisien et un message vidéo à destination des salafistes ont également été publiés.

"Nous luttons contre vous désormais (...) vos mails, vos comptes bancaires et transactions seront épluchés, vos disques durs seront copiés. Ceci n'est qu'un début", déclare un homme portant le masque habituel des Anonymous.

"Si le gouvernement tunisien ne stoppera pas (sic) vos agissements dans les semaines à venir, Anonymous le fera", ajoute l'homme, en rappelant les incidents liés aux salafistes depuis plusieurs mois en Tunisie.

Le groupe de pirates informatiques Anonymous, à l'origine de plusieurs coups d'éclat contre des sites américains ou tout récemment de sites liés au Vatican, se présente comme un défenseur des libertés sur internet.

À suivre aussi

Cybersécurité Les cyberattaques visant les mobiles ont triplé en 2019
La rue commerçante Queen Street d’Auckland est la plus fréquentée de Nouvelle-Zélande.
Nouvelle-Zélande Du porno diffusé sur l’écran géant d’un grand magasin de sport d'Auckland
Internet Faire le signe V avec les doigts sur les photos est-il vraiment dangereux ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles