Afghans tués : Obama promet une justice sévère

Le président Barack Obama a assuré mardi que le soldat américain soupçonné d'avoir tué 16 civils dimanche dans le sud de l'Afghanistan serait jugé "avec toute la sévérité de la loi".[AFP]

Le président Barack Obama a assuré mardi que le soldat américain soupçonné d'avoir tué 16 civils dimanche dans le sud de l'Afghanistan serait jugé "avec toute la sévérité de la loi".

Lors d'une intervention retransmise en direct par les chaînes de télévision américaines, Barack Obama a aussi assuré que malgré les réactions suscitées par ce massacre, il restait confiant dans les capacités des Etats-Unis d'atteindre leur objectif de retrait progressif d'Afghanistan et de démantèlement d'Al-Qaïda.

Barack Obama a dit avoir assuré à son homologue afghan Hamid Karzaï que les Etats-Unis "prenaient cette affaire aussi sérieusement que si c'étaient nos citoyens et nos enfants qui avaient été tués".

"Nous avons le coeur brisé devant la perte de vies innocentes. Ce massacre de civils innocents est scandaleux et inacceptable. Cela ne représente pas notre pays et cela ne correspond pas à nos soldats", a-t-il poursuivi.

Le président américain a assuré qu'il avait demandé au Pentagone de n'épargner aucun effort pour mener une enquête approfondie sur ces événements, pour tenter de comprendre comment un sergent américain, déployé à trois reprises en Irak avant d'aller en Afghanistan, avait pu être pris d'une telle folie meurtrière.

"Je peux garantir aux Américains et aux Afghans que nous suivrons l'enquête, peu importe où elle nous mène, et que nous nous assurerons que quiconque a pu être impliqué sera tenu pleinement responsable et sera jugé avec toute la sévérité de la loi", a déclaré M. Obama.

Le président a déclaré qu'il avait rencontré lundi l'ambassadeur américain en Afghanistan, Ryan Crocker, et le commandant américain des forces internationales en Afghanistan, le général John Allen, pour évoquer la stratégie des Etats-Unis.

"Il est évident que nous faisons face à un défi difficile en Afghanistan, mais j'ai confiance dans le fait que nous pouvons atteindre nos objectifs, protéger notre pays et mettre un terme à cette guerre de façon responsable", a-t-il conclu.

Le choix de M. Obama de s'exprimer sur ce dossier au cours d'une intervention plus généralement consacrée à des questions de commerce international illustre les craintes américaines de subir des représailles en Afghanistan après ce massacre.

L'intervention de Barack Obama a également eu lieu dans un contexte marqué par des interrogations récurrentes sur la stratégie américaine dans le pays, alors que le président fait campagne pour un deuxième mandat.

Vous aimerez aussi

Une ambulance arrive près du site d'une université américaine à Kaboul le 25 août 2016 [WAKIL KOHSAR / AFP/Archives]
Afghanistan Attentat-suicide à Kaboul à la sortie des bureaux, au moins sept morts
Une sandale sur le site d'un attentat-suicide meurtrier devant l'Université de Kaboul, le 21 mars 2018  [SHAH MARAI / AFP/Archives]
Conflit Afghanistan : le pire semestre en 10 ans pour les civils, selon l'Onu
Une femme afghane sikhe lors de l'enterrement des victimes de l'attentat-suicide de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan, le 2 juillet 2018 [NOORULLAH SHIRZADA / AFP]
Moyen-orient Les sikhs d'Afghanistan amers après un attentat à Jalalabad

Ailleurs sur le web

Derniers articles