Mexique: Benoit XVI appelle à la lutte contre la drogue

Le pape Benoît XVI a appelé à combattre le trafic de drogue, estimant qu'il faut "démasquer le mal et le mensonge" ainsi que "l'idolâtrie de l'argent, qui rend les hommes esclaves", dans l'avion qui l'emmenait vendredi vers le Mexique.[AFP]

Le pape Benoît XVI a appelé à combattre le trafic de drogue, estimant qu'il faut "démasquer le mal et le mensonge" ainsi que "l'idolâtrie de l'argent, qui rend les hommes esclaves", dans l'avion qui l'emmenait vendredi vers le Mexique.

A propos du trafic de drogue, qui a fait 50.000 morts dans ce pays en cinq ans, le pape a exhorté les catholiques à "faire notre possible contre ce mal destructeur de notre jeunesse". "Notre grande responsabilité c'est d'éduquer les consciences, éduquer à la responsabilité morale", a ajouté Benoît XVI.

"Le problème du narcotrafic et de la violence est une grande responsabilité pour l'Eglise de ce pays avec 80% de catholiques", a souligné le pape en répondant aux questions des journalistes.

"L'homme a besoin de l'infini. Si Dieu n'est pas l'infini, l'homme se crée ses propres paradis, une apparence d'infini. Nous devons faire tout notre possible pour démasquer le mal", a poursuivi Benoît XVI. Il a appelé aussi à "démasquer les fausses promesses et les mensonges" des trafiquants de drogue, dont certains se disent catholiques.

Le pape est parti vendredi matin de Rome pour un voyage de six jours, qui le conduira d'abord au Mexique puis à Cuba et correspond à sa première visite en Amérique latine hispanophone.

Vous aimerez aussi

Le pape François salue les pélerins au Vatican, le 15 août 2018 [FILIPPO MONTEFORTE / AFP]
Enquête Prêtres pédophiles aux États-Unis : le Vatican exprime sa «honte» et sa «douleur»
Enquête Prêtres pédophiles aux Etats-Unis : le pape se dit du côté des victimes
Église Scandale de pédophilie : le pape accepte la démission d'un archevêque australien

Ailleurs sur le web

Derniers articles