Les libéraux se retirent du vote sur la Constituante

Les parlementaires libéraux égyptiens, en conflit avec leurs collègues islamistes majoritaires, ont annoncé samedi leur retrait du vote crucial pour désigner les membres de la commission chargée de rédiger la nouvelle Constitution[AFP/Archives]

Les parlementaires libéraux égyptiens, en conflit avec leurs collègues islamistes majoritaires, ont annoncé samedi leur retrait du vote crucial pour désigner les membres de la commission chargée de rédiger la nouvelle Constitution.

"Tous nos parlementaires se sont retirés", a déclaré Naguib Sawiris, fondateur du Parti des Egyptiens libres, le parti libéral le plus représenté au sein du Parlement dominé par les islamistes, s'exprimant au nom de son parti et d'une coalition de petits partis de gauche et laïcs.

"C'est ridicule", a-t-il ajouté. "Une Constitution rédigée par une seule force, et uniquement une force. Nous avons fait de notre mieux mais en vain".

Après une série de réunions préparatoires, le Parlement égyptien devait désigner samedi les 100 membres de la commission constituante -50 députés et sénateurs et 50 personnalités publiques et membres de syndicats.

Redoutant une mainmise des islamistes, plusieurs organisations laïques qui avaient été des moteurs de la révolte ayant provoqué la chute de Hosni Moubarak en février 2011 avaient appelé à des marches en direction du Centre des conventions, au Caire, où sont réunis les parlementaires.

L'ancienne Constitution a été abrogée après la chute du régime Moubarak en février 2011 et remplacée en mars par une déclaration constitutionnelle adoptée par référendum, qui a maintenu certains principes de base en attendant un nouveau texte.

Vous aimerez aussi

Archéologie Egypte : une tombe découverte en 1940 enfin ouverte au public
Moyen-orient Arabie saoudite : un homme arrêté après s'être filmé en train de prendre son petit-déjeuner avec une femme
Le photojournaliste égyptien Mahmoud Abu Zeid "Shawkan" fait le V de la victoire dans le box des accusés devant les journalistes au tribubal au Caire le 8 septembre 2018 [Mohamed el-Shahed / AFP]
Justice Egypte : le photojournaliste Shawkan bientôt libre, 75 condamnés à mort

Ailleurs sur le web

Derniers articles