Afghanistan: le soldat tué était américain

Le soldat de la force de l'Otan qui a été tué lundi dans l'est de l'Afghanistan apparemment par un policier afghan était Américain, a annoncé un responsable militaire à Washington sous couvert d'anonymat.[AFP/Archives]

Le soldat de la force de l'Otan qui a été tué lundi dans l'est de l'Afghanistan apparemment par un policier afghan était Américain, a annoncé un responsable militaire à Washington sous couvert d'anonymat.

Lundi également, mais dans le sud cette fois, deux soldats de la force de l'Otan, des Britanniques, avaient été tués par un homme portant un uniforme de l'armée afghane.

Avec ces trois nouveaux morts dans les rangs des troupes étrangères, le nombre des militaires de l'Otan tués depuis le début de l'année par un membre des forces afghanes passe à 16.

L'Isaf, la force internationale dirigée par l'Alliance atlantique, avait annoncé plus tôt que "le soldat de l'Isaf a été abattu par un membre présumé de la police locale afghane (ALP)" au moment où son unité "s'approchait d'un poste de contrôle de l'ALP" dans la province de Paktika.

Une enquête a été ouverte par les forces afghanes et de la coalition internationale, ajoutait le communiqué, qui ne fournissait pas la nationalité du militaire tué dans l'est, comme c'est la règle, et aucun autre détail supplémentaire.

Vous aimerez aussi

Conflit Yémen : le bilan de l'attaque contre un bus d'enfants s'alourdit
Un bus détruit par une frappe attribuée à la coalition militaire dirigée par les Saoudiens, le 10 août 2018 à Dahyan, au Yémen [STRINGER / AFP]
Conflit Raid aérien au Yémen : doutes sur l'enquête saoudienne
Des immeubles effondrés après l'explosion d'un dépôt d'armes dans une zone résidentielle de Sarmada, dans la province d'Idleb, le 12 août 2018 en Syrie [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Conflit Syrie : le bilan de l'explosion d'un dépôt d'armes à Idleb grimpe à 69 morts

Ailleurs sur le web

Derniers articles