Deux soldats britanniques tués en Afghanistan

Les deux soldats de la force de l'Otan tués lundi dans le sud de l'Afghanistan par un homme portant un uniforme de l'armée afghane sont des Britanniques, a-t-on appris à Kaboul de sources concordantes.[AFP/Archives]

Les deux soldats de la force de l'Otan tués lundi dans le sud de l'Afghanistan par un homme portant un uniforme de l'armée afghane sont des Britanniques, a-t-on appris à Kaboul de sources concordantes.

Un responsable afghan ayant requis l'anonymat et une source sécuritaire occidentale ont confirmé la nationalité britannique des deux victimes. Outre le tueur, un soldat afghan est mort dans l'incident et un militaire britannique a été "grièvement blessé", selon la source occidentale.

C'est le deuxième incident mortel pour l'armée britannique ce mois-ci dans la province du Helmand, un bastion taliban. Le 6 mars, six de ses soldats étaient morts lorsque leur véhicule avait sauté sur une mine. Les insurgés avaient revendiqué l'attaque.

D'après une source sécuritaire afghane haut placée, les deux hommes ont été abattus à l'intérieur d'un camp de l'Equipe de reconstruction provinciale (PRT) du Helmand par un tireur posté à l'extérieur du complexe, "vraisemblablement à la suite d'un différend".

"L'individu qui avait ouvert le feu a été tué quand des forces de la coalition ont ouvert le feu contre lui", a indiqué l'Isaf dans un communiqué, précisant qu'une "équipe conjointe afghane et de l'Isaf" enquêtait sur l'incident.

D'après la source sécuritaire occidentale, le tireur était bien un soldat afghan, et non un civil ayant revêtu l'uniforme afghan.

Interrogé à ce sujet, le ministère de la Défense s'est refusé à tout commentaire.

L'incident est intervenu à Lashkar Gah, la capitale provinciale du Helmand, l'un des premiers districts en Afghanistan dont le contrôle a été transféré aux autorités afghanes.

D'après un porte-parole de l'Isaf, c'est la quinzième victime d'un tir "vert sur bleu", selon l'expression anglaise, soit le quinzième soldat étranger tué par un de ses compagnons d'armes afghan en 2012, sur un total de 90 morts au sein de l'Isaf cette année.

Vous aimerez aussi

Moyen-orient Afghanistan : 3 soldats de l'Otan tués dans un attentat-suicide
Jean-Claude Juncker est pris en train de tituber
Commission européenne Jean-Claude Juncker filmé en train de tituber au sommet de l'Otan
Le président américain Donald Trump entouré de son secrétaire d'Etat Mike Pompeo et de son conseiller à la Sécurité nationale John Bolton, lors de sa conférence de presse à l'issue du sommet de l'Otan à Bruxelles le 12 juillet 2018. [Brendan Smialowski / AFP]
Diplomatie Trump rassure les Alliés : «Je crois en l'Otan»

Ailleurs sur le web

Derniers articles