Enlèvement du vice-consul saoudien au Yémen

Des hommes armés ont enlevé mercredi matin le vice-consul saoudien à Aden, principale ville du sud du Yémen où le réseau d'Al-Qaïda tente de conforter sa présence, a indiqué la police.[AFP/Archives]

Des hommes armés ont enlevé mercredi matin le vice-consul saoudien à Aden, principale ville du sud du Yémen où le réseau d'Al-Qaïda tente de conforter sa présence, a indiqué la police.

Le vice-consul, Abdallah al-Khalidi, a été enlevé alors qu'il sortait de son domicile dans le quartier de Mansoura par des hommes armés non identifiés, a précisé une source policière, sans pouvoir indiquer où il avait été conduit.

Il y a quatre mois, des hommes armés avaient intercepté le vice-consul et avaient volé sa voiture, selon les mêmes sources.

Aden est la principale ville du sud du Yémen, où des combattants liés à Al-Qaïda contrôlent déjà plusieurs localités, profitant de l'affaiblissement du pouvoir central en raison de la révolte populaire qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh.

Le réseau Al-Qaïda contrôle notamment depuis fin mai 2011 la ville de Zinjibar, chef-lieu de la province sudiste d'Abyane et plusieurs localités proches d'Aden.

Al-Qaïda a intensifié ses opérations depuis le 25 février, date à laquelle le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi a succédé officiellement au président Saleh qui est resté au pouvoir pendant 33 ans.

Vous aimerez aussi

Moyen-orient Affaire Khashoggi : Emmanuel Macron doit parler au Roi Salmane
Omaid Sharifi, fondateur du collectif de street art "Artlords", le 8 octobre 2018 à Kaboul, en Afghanistan [WAKIL KOHSAR / AFP]
Moyen-orient «C'est notre devoir»: voter en Afghanistan au péril de sa vie
Moyen-orient Alain Goma, l'otage français au Yémen, a été libéré

Ailleurs sur le web

Derniers articles