Le Japon exécute 3 condamnés à mort

Le Japon a exécuté trois condamnés à mort, une première depuis juillet 2010, ont affirmé jeudi les agences de presse Jiji et Kyodo, citant des sources gouvernementales[Jiji Press/AFP/Archives]

Le Japon a exécuté trois condamnés à mort, une première depuis juillet 2010, ont affirmé jeudi les agences de presse Jiji et Kyodo, citant des sources gouvernementales.

Le ministère de la Justice, qui doit donner son accord avant toute exécution, n'en avait ordonné aucune depuis 20 mois. Interrogé par l'AFP, il n'a pas confirmé ces informations, renvoyant à une conférence de presse prévue en fin de matinée à Tokyo.

Sans formellement prononcer de moratoire, le gouvernement dominé par le Parti Démocrate du Japon (PDJ, centre-gauche) n'avait ordonné aucune exécution depuis le 28 juillet 2010, jour où il avait envoyé deux condamnés à la pendaison pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir en septembre 2009.

Avant de remporter les élections législatives d'août 2009, le PDJ avait promis d'ouvrir un débat sur la peine capitale, mais ce sujet n'a pas vraiment émergé sur la place publique.

Le Japon est le seul pays développé, hormis les Etats-Unis, à appliquer la peine de mort, habituellement pour des personnes condamnées pour de multiples homicides.

Les autorités justifient son maintien par le soutien dont elle jouit parmi la population et plus d'une centaine de condamnés attendent aujourd'hui dans les couloirs de la mort des prisons nippones.

L'archipel est souvent critiqué par des organisations de défense de droits de l'Homme pour la pratique de la peine de mort elle-même, mais aussi pour les conditions d'internement des condamnés, qui sont maintenus jusqu'au dernier moment dans l'ignorance la plus totale quant à la date de leur exécution.

À suivre aussi

Peine de mort Etats-Unis : un homme qui clamait son innocence depuis 20 ans exécuté au Texas
Un tribunal indonésien a ramené à 19 années de prison la peine du Français Félix Dorfin, qui avait été condamné à mort en mai pour trafic de drogue.
Justice Indonésie : la peine de mort du Français Félix Dorfin commuée en 19 ans de prison
Les avocats attendent l'arrivée des djihadistes présumés accusés du meurtre de deux femmes scandinaves lors de l'audience finale du procès qui se déroule depuis 11 semaines à Sale, près de la capitale Rabat, le 18 juillet 2019.
Terrorisme Maroc : les assassins de deux Scandinaves condamnés à la peine de mort

Ailleurs sur le web

Derniers articles