La Place Rouge fermée pour empêcher une manifestation

Les autorités russes ont fermé entièrement dimanche la Place Rouge à Moscou, interpellant une trentaine des militants d'opposition qui avaient prévu de s'y rassembler en nombre en arborant les symboles de couleur blanche de la contestation contre le pouvoir en place.[AFP]

Les autorités russes ont fermé entièrement dimanche la Place Rouge à Moscou, interpellant une trentaine des militants d'opposition qui avaient prévu de s'y rassembler en nombre en arborant les symboles de couleur blanche de la contestation contre le pouvoir en place.

Les accès à la place étaient bloqués par les forces de police, a constaté une journaliste de l'AFP.

La journaliste a été témoin de l'interpellation d'une dizaine de personnes arborant des rubans blancs à l'entrée de la place, où des dizaines d'autres militants scandaient "La Russie sans Poutine".

Une sources d'opposition citée par Interfax a fait état d'une trentaine d'interpellations au total.

"La Place Rouge est fermée", a indiqué la police de Moscou, citée par les agences, ne précisant pas les causes de cette décision. La police a souligné que ce type de décision était du ressort de la garde du Kremlin, le siège de la présidence russe qui borde la célèbre place.

Des appels avaient été lancés ces derniers jours sur Facebook pour l'organisation sur la place d'un rassemblement de personnes portant le ruban blanc devenu le symbole de la contestation contre le pouvoir en place.

L'appel intitulé "Place Blanche" avait enregistré près de 4.000 messages de personnes prévoyant d'y participer.

Samedi, plus de 80 personnes avaient été interpellées à Moscou et à Saint-Pétersbourg lors de manifestations non autorisées et dispersées par la police. Elles étaient organisées symboliquement le 31 du mois pour réclamer le respect de l'article 31 de la Constitution qui garantit la liberté de rassemblement.

Vous aimerez aussi

Le Premier ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, lors d'un entretien avec l'AFP le 25 janvier 2019 à Pristina [Armend NIMANI / AFP/Archives]
Europe de l'Est Le Premier ministre du Kosovo piégé par un canular russe
Kim Jong-un pourrait rencontrer Vladimir Poutine le 24 avril prochain à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe.
Diplomatie Bientôt un sommet inédit entre Kim Jong-un et Vladimir Poutine ?
Les inégalités sont au plus haut en Russie.
Économie Russie : les 3% les plus riches détiennent 89% des richesses du pays

Ailleurs sur le web

Derniers articles