Yémen: sept policiers tués dans une attaque

Sept policiers ont été tués dans une attaque contre un barrage routier dimanche dans le sud-est du Yémen, attribuée par un responsable des services de sécurité à des combattants affiliés à Al-Qaïda.[AFP/Archives]

Sept policiers ont été tués dans une attaque contre un barrage routier dimanche dans le sud-est du Yémen, attribuée par un responsable des services de sécurité à des combattants affiliés à Al-Qaïda.

"Un groupe de terroristes d'Al-Qaïda à bord de deux véhicules ont ouvert le feu sur les policiers, en tuant sept", a indiqué ce responsable.

L'attaque, qui a eu lieu à Chibam dans la province du Hadramout, intervient au lendemain de combats entre des éléments présumés d'Al-Qaïda et des soldats yéménites, qui ont fait 40 morts.

Vingt-huit soldats et 12 extrémistes ont été tués samedi dans ces affrontements qui ont suivi une attaque d'Al-Qaïda contre des positions de l'armée dans la province de Lahaj, dans le sud du Yémen.

L'assaut a suivi le sabotage d'un gazoduc, revendiqué par ce réseau, dans la province de Chabwa dans le sud-est du Yémen, en représailles à des raids de drones américains ayant fait sept morts, dont six membres d'Al-Qaïda.

Al-Qaïda a renforcé sa présence dans le sud et l'est du Yémen ces derniers mois, profitant de l'affaiblissement du pouvoir central en raison de la révolte qui a abouti au départ du président Ali Abdallah Saleh après 33 ans au pouvoir.

Le réseau a intensifié ses opérations depuis le 25 février, date à laquelle le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi a succédé officiellement à M. Saleh.

Vous aimerez aussi

Moyen-orient Alain Goma, l'otage français au Yémen, a été libéré
Moyen-orient Le Yémen doit faire face à la pire famine depuis un siècle
Des enfants yéménites assistent à des cours dans une maison transformée en école à Taëz, dans le sud-ouest du pays en guerre, le 3 octobre 2018 [Ahmad AL-BASHA / AFP]
Proche-Orient Au Yémen, l'école à la maison pour des enfants de la guerre

Ailleurs sur le web

Derniers articles