Paris s'alarme du "péril islamiste" au Sahel

La France veut mobiliser contre le "péril islamiste" au Sahel et contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), à la fois au niveau régional et au Conseil de sécurité de l'ONU, a déclaré mardi dans un entretien à l'AFP le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.[AFP]

La France veut mobiliser contre le "péril islamiste" au Sahel et contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), à la fois au niveau régional et au Conseil de sécurité de l'ONU, a déclaré mardi dans un entretien à l'AFP le chef de la diplomatie française, Alain Juppé.

"Certains rebelles pourraient se contenter du contrôle sur les territoires du Nord (du Mali). D'autres, avec Aqmi, pourraient envisager de s'emparer de l'ensemble du territoire malien pour en faire une république islamiste", a affirmé le ministre français, en estimant que l'ONU devrait se prononcer clairement contre le "péril islamiste".

Le groupe Ansar Dine, qui contrôle depuis lundi la ville malienne de Tombouctou, "est étroitement lié à Aqmi", a aussi relevé Alain Juppé.

"Ses objectifs ne sont pas précisément connus, mais pourraient être l'instauration d'un régime islamiste sur l'ensemble du Mali. Il faut une réponse régionale au péril islamiste, qui va de la Libye jusqu'au Nigeria. Seule une coopération impliquant l'Algérie, la Mauritanie, les pays de la Cédéao (Afrique de l'Ouest) avec le soutien de la France et de l'Union européenne, pourrait permettre de progresser", a-t-il insisté.

"C'est dans cet esprit que nous avons souhaité que le Conseil de sécurité s'exprime. Un projet de déclaration présidentielle est en cours d'examen pour condamner une nouvelle fois le coup d'Etat, demander à la rébellion de s'arrêter, d'arrêter les combats et d'engager un processus de dialogue. La France souhaite attirer l'attention sur le péril islamiste et la nécessité pour la communauté internationale de se mobiliser contre le terrorisme", a fait valoir le ministre.

Vous aimerez aussi

Mamoudou Gassama
sauvetage Mamoudou Gassama a reçu son décret de naturalisation
Sébastien Chadaud-Pétronin pose près d'une photo de sa mère, la Française Sophie Pétronin, otage au Mali depuis plus de 20 mois, le 29 août 2018 à Bordeaux [MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives]
Mali Dans une vidéo, l'otage Sophie Pétronin en appelle à Emmanuel Macron
Le fils de Sophie Pétronin va aller voir sa mère
otage Le fils de Sophie Pétronin va se rendre au Mali

Ailleurs sur le web

Derniers articles