Afghanistan: 10 policiers tués dans deux attaques dans le nord et l'ouest

Dix policiers ont été tués dans deux attaques jeudi en Afghanistan, dont un attentat suicide dans une région du nord habituellement épargnée par ce type de violences, selon des responsables locaux.[AFP]

Dix policiers ont été tués dans deux attaques jeudi en Afghanistan, dont un attentat suicide dans une région du nord habituellement épargnée par ce type de violences, selon des responsables locaux.

Un kamikaze a visé un groupe de policiers à Kishim, un district de la province de Badakhshan, tuant deux d'entre eux dont le commandant de la police du district, a indiqué le porte-parole des autorités provinciales, Abdul Maroof Rasekh. 18 civils ont également été blessés, certains grièvement.

Le Badakhshan est habituellement épargné par les attentats suicide, une des armes de prédilection des rebelles talibans, peu présents dans cette région montagneuse éloignée de leurs principaux bastions du sud et de l'est.

Dans l'ouest du pays, des talibans ont attaqué un poste de sécurité isolé de la province de Farah, frontalière de l'Iran, tuant les huit policiers qui s'y trouvaient, selon le porte-parole des autorités provinciales, Naqibullah Farahi.

Contacté par l'AFP, le porte-parole des rebelles talibans, Qari Yousuf Ahmadi, a revendiqué l'attaque de Farah, affirmant, lui, que 12 policiers y ont été tués.

Chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition militaire emmenée par les Etats-Unis, les talibans combattent depuis le gouvernement de Kaboul et ses alliés de l'Otan. La force de l'Otan prévoit de retirer toutes ses troupes de combats d'Afghanistan d'ici à la fin 2014 et de rendre le contrôle de la sécurité du pays à l'armée et à la police afghanes.

Lundi, six personnes dont quatre policiers avaient été empoisonnés puis abattus dans un poste de police de la province du Helmand (sud), voisine de Farah.

Vous aimerez aussi

L'Afghan Zabihullah dans son salon de beauté pour hommes, le 17 février 2019 à Kaboul [WAKIL KOHSAR / AFP]
International En Afghanistan, la jeunesse veut la paix mais pas celle des talibans
Afghanistan Le mollah Omar vivait à 5 kilomètres d'une base américaine
guerre 2018, année record pour les civils tués en Afghanistan

Ailleurs sur le web

Derniers articles