Attentat suicide contre la police à Karachi, six blessés

Un attentat suicide visant la police a fait au moins six blessés jeudi matin à Karachi, la mégalopole du sud du Pakistan, ont indiqué à l'AFP des responsables policiers.[AFP]

Un attentat suicide visant la police a fait au moins six blessés jeudi matin à Karachi, la mégalopole du sud du Pakistan, ont indiqué à l'AFP des responsables policiers.

Un haut responsable de la police locale, Rao Anwar, a affirmé à l'AFP être la cible de cette attaque perpétrée à Malir Halt, un quartier fréquenté où vivent notamment de nombreux militaires.

"J'étais en train de circuler avec mon équipe lorsque l'explosion a eu lieu. Je n'ai pas été blessé, mais plusieurs de mes hommes l'ont été", a déclaré M. Anwar, ajoutant être "menacé depuis un mois" par des "terroristes inconnus".

"Il s'agit d'un attentat suicide", a déclaré à l'AFP un autre haut responsable de la police locale, Tahir Naveed. "Le kamikaze a été tué dans l'attaque, et six personnes ont été blessées", a-t-il poursuivi.

Un médecin de la police, Hamid Paryar, a confirmé que six blessés et le cadavre du kamikaze avaient été amenés dans un hôpital proche.

Karachi, principal port et capitale financière du Pakistan, est un melting-pot de communautés très régulièrement ensanglanté par des rivalités politiques, mafieuses et interconfessionnelles qui ont fait plus de 300 morts cette année, selon la Commission indépendante des droits de l'Homme du Pakistan.

Elle est plus rarement frappée par des attentats, souvent attribués à la rébellion islamiste menée par les talibans. La dernière attaque à la bombe dans la ville avait tué trois policiers le 9 décembre dernier.

Vous aimerez aussi

violences conjugales Pakistan : son mari lui rase les cheveux parce qu'elle refusait de danser pour lui et ses amis
Un médecin vérifie le poids d'un enfant à l'hôpital pakistanais de Mithi, le 25 mai 2018 [RIZWAN TABASSUM / AFP]
International Au Pakistan, la nourriture est disponible, mais la malnutrition fauche les enfants
Afghanistan Le mollah Omar vivait à 5 kilomètres d'une base américaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles