Le président du Malawi est mort

Le président malawite Bingu wa Mutharika, hospitalisé jeudi après avoir été victime d'un arrêt cardiaque à l'âge de 78 ans, devait être transporté dans la soirée en Afrique du Sud pour y subir des soins.[AFP/Archives]

Le président malawite Bingu wa Mutharika, victime jeudi d'un arrêt cardiaque, est mort vendredi matin à l'âge de 78 ans.

"Il est mort (...) après minuit, après deux heures (de tentatives) pour le réanimer", a indiqué à l'AFP un responsable de l'hôpital de la capitale Lilongwe, sous couvert de l'anonymat dans l'attente d'une annonce officielle.

Le corps du président a été transporté en Afrique du Sud pour y être embaumé, a-t-il ajouté.

La radio d'Etat malawite avait annoncé que M. Mutharika y avait été transporté "vers minuit pour y recevoir les soins de spécialistes". Des journalistes locaux ont dit avoir été chassés de l'aéroport de Lilongwe avant le départ de l'avion.

Interrogées par l'AFP, les autorités sud-africaines se refusaient à tout commentaire vendredi, de même que les hôpitaux de Johannesburg où il aurait être transporté selon les médias malawites.

Le pouvoir doit selon la Constitution être transmis à la vice-présidente Joyce Banda, qui doit gouverner le pauvre pays d'Afrique australe jusqu'aux prochaines élections, fixées en 2014.

Mais l'intéressée est devenue une opposante majeure depuis que Bingu wa Mutharika l'a exclue du parti gouvernemental.

Vous aimerez aussi

Enquête Affaire Khashoggi : qui sont les protagonistes ?
Disparition Le négationniste français Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans
Disparition Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, est mort

Ailleurs sur le web

Derniers articles