Bruxelles fait pressions sur le Premier ministre roumain

Le Premier ministre roumain Victor Ponta (g) et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso (d), le 12 juillet 2012 à Bruxelles[AFP/Archives]

L'Union européenne a sommé jeudi le Premier ministre roumain Victor Ponta de restaurer les pouvoirs de la Cour constitutionnelle, et ce dernier a aussitôt promis de suivre les demandes de l'UE.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso "a été clair sur le fait que le gouvernement roumain doit respecter la pleine indépendance de la justice, restaurer les pouvoirs de la Cour constitutionnelle et s'assurer que ses décisions sont appliquées", a affirmé M. Barroso dans un communiqué publié à l'issue d'un entretien avec M. Ponta à Bruxelles.

Il a réaffirmé ses "sérieuses préoccupations", notamment vis-à-vis du "respect de l'Etat de droit, de l'indépendance de la justice et du rôle de la Cour constitutionnelle".

"Je vais répondre à la Commission dans un délai très court, peut-être même demain, afin d'apporter des réponses et de montrer à la Commission l'engagement clair du gouvernement de remplir toutes les normes européennes", a assuré Victor Ponta dans un entretien à l'AFP.

"J'ai demandé à M. Barroso de me dire quels étaient les points concrets à propos desquels il avait des inquiétudes", a-t-il ajouté. "Je lui ai dit: je ne vais pas contester, je ne vais pas me battre avec vous, je vais immédiatement prendre les décisions pour dissiper vos inquiétudes", a-t-il rapporté.

Vous aimerez aussi

vote Roumanie : l'abstention fait échouer un référendum contre le mariage gay
Une affiche appelant à "défendre les enfants de Roumanie" et à voter "oui" au référendum sur l'interdiction du mariage gay, le 2 octobre 2018 dans une rue de Bucarest [Daniel MIHAILESCU / AFP]
Roumanie Les Roumains se prononcent sur le mariage gay
Destitution Roumanie : le gouvernement obtient le limogeage de la cheffe du parquet anticorruption

Ailleurs sur le web

Derniers articles