La Russie rejette le projet de résolution sur la Syrie déposé à l'ONU

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, le 22 février 2012 à Moscou[AFP/Archives]

La Russie a qualifié d'"inacceptable" le projet de résolution sur la Syrie déposé mercredi à l'ONU par les occidentaux, menaçant d'y mettre son veto s'il était soumis jeudi au vote du Conseil de sécurité.

"Pris dans son ensemble, leur projet n'est pas équilibré, il ne prévoit des obligations que pour le gouvernement syrien et il n'y est pratiquement rien dit des obligations de l'opposition", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, cité par l'agence de presse Interfax.

"C'est pourquoi nous considérons que ce projet n'est pas conforme à l'esprit et à la lettre du communiqué de Genève (du 30 juin), ni au contenu du plan de paix de (l'émissaire international) Kofi Annan, et il est pour nous inacceptable", a-t-il poursuivi.

Mais si les occidentaux décident de présenter le texte "tout en sachant que pour nous son contenu est inacceptable, nous ne permettrons pas son adoption", a encore dit M. Gatilov.

La Russie, alliée au régime de Damas depuis l'époque soviétique, dispose en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU d'un droit de veto.

Dans leur texte, Européens et Américains donnent dix jours au régime de Damas pour retirer ses troupes et armes lourdes des villes rebelles, sous peine de sanctions économiques.

À suivre aussi

Le discours de Donald Trump sera l'un des plus attendus
Diplomatie Que faut-il attendre de la 74e session de l'Assemblée générale de l'ONU ?
Un iceberg qui s'aventure plus loin dans les eaux canadiennes de la baie de Bonavista le 29 juin 2019 à Terre-Neuve [Johannes EISELE / AFP/Archives]
Climat Réchauffement climatique : les océans en passe de devenir nos pires ennemis
Dans le cadre d'une campagne de communication de Greenpeace, Javier Bardem a soutenu, lundi à Times Square, la création d'un traité de protection des océans.
Environnement Javier Bardem milite pour la protection des océans dans les rues de New York et au siège de l'ONU

Ailleurs sur le web

Derniers articles