Amélioration sur le front des incendies aux Canaries

L'incendie qui a détruit plus de 4.000 hectares de végétation sur la petite île de La Gomera, aux Canaries, a perdu en intensité mardi, à la faveur notamment d'un changement de direction du vent, ont annoncé les services d'urgence de cet archipel espagnol.[AFP] L'incendie qui a détruit plus de 4.000 hectares de végétation sur la petite île de La Gomera, aux Canaries, a perdu en intensité mardi, à la faveur notamment d'un changement de direction du vent, ont annoncé les services d'urgence de cet archipel espagnol.[AFP]

L'incendie qui a détruit plus de 4.000 hectares de végétation sur la petite île de La Gomera, aux Canaries, a perdu en intensité mardi, à la faveur notamment d'un changement de direction du vent, ont annoncé les services d'urgence de cet archipel espagnol.

"Pendant la nuit, la direction du vent a favorisé les travaux d'extinction, de telle sorte que la surface brûlée n'augmente plus de façon notable", a expliqué la porte-parole de ces services, Carmina Lorenzo.

Les secours espéraient que la baisse des températures prévue pour à partir de mardi les aide aussi à progresser dans la lutte contre le feu. Les moyens aériens également ont été renforcés et mardi, "sept avions et sept hélicoptères" participaient aux travaux d'extinction, a ajouté la porte-parole.

Une partie des 5.000 personnes qui avaient été évacuées de chez elles entre dimanche et lundi ont pu rentrer chez elles dès lundi soir.

Mais l'incendie, qui avait éclaté le 4 août, avant d'être maîtrisé, puis de se réactiver vendredi dernier, a rasé plus de 4.000 hectares de végétation, dont des centaines d'hectares dans le parc naturel de Garajonay. Ce parc d'une grande valeur écologique, classé par l'Unesco au patrimoine mondial, abrite des espèces végétales endémiques rappelant les forêts subtropicales de l'ère tertiaire. Cet écosystème, connu sous le nom de "laurisilva", profite habituellement, pour se développer, d'un taux d'humidité élevé sur l'île. Mais l'air très sec des derniers jours, accompagné d'une vague caniculaire, a réduit ce taux d'humidité, à 11% actuellement, favorisant la propagation des feux.

L'ensemble de l'Espagne, frappée par une sécheresse sans précédent depuis 70 ans, connaît cet été les incendies les plus dévastateurs de la décennie. Dimanche et lundi, deux pompiers sont morts en combattant un feu qui ravageait une zone forestière de la région d'Alicante, dans le sud-est du pays.

Vous aimerez aussi

Espagne La confirmation de la condamnation pour abus sexuel contre «la meute» fait scandale
Des responsables du parti d'extrême droite espagnol Vox, dont son chef Santiago Abascal, à Séville, le 3 décembre 2018. [JORGE GUERRERO / AFP]
élection Espagne : Vox bouleverse le paysage politique
Environnement Madrid bannit les véhicules polluants du centre-ville

Ailleurs sur le web

Derniers articles