Le contrecoup des J.O. sur l'armée britannique

Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.[AFP] Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.[AFP]

Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.

"Nous avons dû mobiliser 18.000 personnes. Mais cela ne veut pas dire qu'il y avait 18.000 personnes en réserve. Cela veut dire que le gouvernement a donné la priorité aux JO", a expliqué le lieutenant-colonel Peter Daulby.

"Il nous faudra deux ans pour nous en remettre, pour revenir à la normale, pour que tout se remette en place", a-t-il souligné.

Au départ, l'armée ne devait fournir que 5.000 hommes, mais ce chiffre a rapidement été réévalué à la hausse quand les organisateurs se sont rendus compte que le nombre des personnes nécessaires pour assurer la sécurité avait été sous-estimé.

Juste avant les JO, l'armée a encore été appelée à la rescousse en raison de la défaillance de l'entreprise qui devait fournir 10.400 gardes privés pour les Jeux.

3.500 soldats supplémentaires avaient été mobilisés en catastrophe mi-juillet, puis 1.200 soldats juste avant le début de la cérémonie d'ouverture des Jeux, le 27.

Le gouvernement, hanté par les attentats qui ont fait 52 morts à Londres en 2005, avait prévu un dispositif de sécurité exceptionnel : des missiles sur les toits, des avions de chasse en alerte, un espace aérien contrôlé par l'armée, un porte-hélicoptères sur la Tamise, sans compter le déploiement de 40.000 hommes, policiers, gardes privés et militaires.

Le lieutenant-colonel Daulby a en outre jugé que les coupes prévues dans le budget de la Défense ne permettraient pas à la Grande-Bretagne de faire face à l'avenir à "un choc stratégique national" de l'ampleur des Jeux.

"Cela montre le danger d'affaiblir l'armée", a-t-il expliqué.

Les réductions d'effectifs décidées par le gouvernement doivent toucher 20% du personnel de l'armée régulière d'ici à 2020.

Vous aimerez aussi

Télévision Défilé du 14 juillet : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Défense Service national universel : le dispositif précisé par le gouvernement
Les dirigeants européens se retrouvent jeudi 28 et vendredi 29 juin à Bruxelles.
UE Désunion européenne avant le sommet de Bruxelles

Ailleurs sur le web

Derniers articles