Le contrecoup des J.O. sur l'armée britannique

Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.[AFP] Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.[AFP]

Il faudra deux ans à l'armée britannique pour se remettre des jeux Olympiques, pour lesquels elle a dû mobiliser plus de 18.000 hommes afin d'assurer la sécurité, a déclaré mardi au Guardian le responsable de la planification des Jeux au sein de l'armée.

"Nous avons dû mobiliser 18.000 personnes. Mais cela ne veut pas dire qu'il y avait 18.000 personnes en réserve. Cela veut dire que le gouvernement a donné la priorité aux JO", a expliqué le lieutenant-colonel Peter Daulby.

"Il nous faudra deux ans pour nous en remettre, pour revenir à la normale, pour que tout se remette en place", a-t-il souligné.

Au départ, l'armée ne devait fournir que 5.000 hommes, mais ce chiffre a rapidement été réévalué à la hausse quand les organisateurs se sont rendus compte que le nombre des personnes nécessaires pour assurer la sécurité avait été sous-estimé.

Juste avant les JO, l'armée a encore été appelée à la rescousse en raison de la défaillance de l'entreprise qui devait fournir 10.400 gardes privés pour les Jeux.

3.500 soldats supplémentaires avaient été mobilisés en catastrophe mi-juillet, puis 1.200 soldats juste avant le début de la cérémonie d'ouverture des Jeux, le 27.

Le gouvernement, hanté par les attentats qui ont fait 52 morts à Londres en 2005, avait prévu un dispositif de sécurité exceptionnel : des missiles sur les toits, des avions de chasse en alerte, un espace aérien contrôlé par l'armée, un porte-hélicoptères sur la Tamise, sans compter le déploiement de 40.000 hommes, policiers, gardes privés et militaires.

Le lieutenant-colonel Daulby a en outre jugé que les coupes prévues dans le budget de la Défense ne permettraient pas à la Grande-Bretagne de faire face à l'avenir à "un choc stratégique national" de l'ampleur des Jeux.

"Cela montre le danger d'affaiblir l'armée", a-t-il expliqué.

Les réductions d'effectifs décidées par le gouvernement doivent toucher 20% du personnel de l'armée régulière d'ici à 2020.

Vous aimerez aussi

Armement La Corée du Nord a testé une arme de «haute technologie»
Emmanuel Macron le 5 novembre à Pont-a-Mousson [Ludovic MARIN / POOL/AFP]
Défense Emmanuel Macron propose «une vraie armée européenne»
Photo distribuée par la présidence iranienne montrant le président Hassan Rohani dans le cockpit du premier avion de combat iranien, le 21 août 2018 à Téhéran [HO / Iranian Presidency/AFP]
Défense L'Iran dévoile son premier avion de combat

Ailleurs sur le web

Derniers articles