Un haut dirigeant nord-coréen en visite en Chine

Jang Song-Thaek, l'influent oncle du leader nord-coréen Kim Jong-Un, se trouvait mardi à Pékin pour des discussions centrées sur l'économie et le commerce.[KCNA] Jang Song-Thaek, l'influent oncle du leader nord-coréen Kim Jong-Un, se trouvait mardi à Pékin pour des discussions centrées sur l'économie et le commerce.[KCNA]

Jang Song-Thaek, l'influent oncle du leader nord-coréen Kim Jong-Un, se trouvait mardi à Pékin pour des discussions centrées sur l'économie et le commerce, a rapporté la presse officielle.

A l'ordre du jour des entretiens figure notamment le développement des deux zones économiques spéciales situées en Corée du Nord, où le régime de Pyongyang espère attirer les investissements étrangers, notamment chinois, grâce à des incitations fiscales et une main-d'oeuvre bon marché, selon le quotidien China Daily.

Cette visite intervient alors que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit lundi "profondément préoccupé" par la crise humanitaire en Corée du Nord, qui s'est accentuée après les inondations et les glissements de terrains causés par des pluies torrentielles en juillet.

Jang Song-Thaek, qui a épousé la soeur de l'ancien numéro un Kim Jong-Il (mort en décembre 2011), est considéré par des analystes être celui qui tient réellement les rênes du pouvoir à Pyongyang.

Ces mêmes experts pensent que c'est un réformiste, intéressé par le développement de ces vingt dernières années en Chine. Pékin, seul allié de poids de Pyongyang, encourage son voisin à suivre ses traces, en vain jusqu'à présent.

La Corée du Nord, qui a connu la famine dans les années 1990 lors de laquelle des centaines de milliers de personnes auraient péri, souffre toujours de pénuries alimentaires chroniques et une déforestation sauvage a laissé ses terres vulnérables aux inondations.

Les Nations unies estimaient en novembre dernier que trois millions de Nord-Coréens, sur une population de 24 millions, avaient besoin d'une aide alimentaire d'urgence.

Dans son premier discours public, en avril, Kim Jong-Un avait déclaré être "fermement décidé" à améliorer la vie des 24 millions de Nord-Coréens, afin qu'"ils n'aient plus jamais à se serrer la ceinture".

Vous aimerez aussi

Diplomatie L'Australie reconnaît Jérusalem-Ouest comme capitale d'Israël
Les ministres de la Défense et des Affaires étrangères des Etats-Unis, Jim Mattis et Mike Pompeo, et du Canada, Harjit Sajjan et Chrystia Freeland, réunis au département d'Etat à Washington, le 14 décembre 2018 [SAUL LOEB / AFP]
Crise diplomatique Affaire Huawei : Etats-Unis et Canada promettent de «respecter l'Etat de droit»
Le président érythréen Issaias Afeworki et son homologue somalien Mohamed Abdullahi Mohamed, le 13 décembre 2018 à Mogadiscio [Mohamed ABDIWAHAB / AFP]
Diplomatie Le président érythréen rend visite à son homologue somalien, une première

Ailleurs sur le web

Derniers articles