Trois blessés dans une explosion près de l'hôtel de l'ONU à Damas

Explosion à Damas Capture de la télévision syrienne sur les lieux de l'explosion. [HO / SANA / AFP]

Une bombe a explosé mercredi matin près de l'hôtel où sont logés les membres de la mission de l'ONU au centre de Damas, faisant selon un premier bilan trois blessés, a annoncé la télévision d'Etat syrienne. Les rebelles ont revendiqué l'attentat. 

"Un engin explosif collé à une citerne de mazout a explosé près de l'hôtel Dama Rose, faisant selon les premières informations trois blessés", a indiqué la chaîne. La bombe a explosé près d'un atelier appartenant à l'état-major général, a précisé la télévision. Auparavant, des militants avaient rapporté qu'"une forte a explosion a secoué la capitale et une épaisse fumée s'élève dans le ciel", sans donner de précisions sur l'origine de cette explosion.

Des ambulances se sont dirigées vers le lieu de l'explosion où un cordon de sécurité a été établi par les forces de l'ordre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Peu après la télévision d'Etat, les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont revendiqué l'attentat, précisant qu'il visait une réunion de militaires dans un bureau de l'état-major à Damas. "L'opération de l'ASL contre un bureau de l'état-major général a été planifiée par des experts pour que deux explosions aient lieu à 08h05 (05h05 GMT) durant la réunion d'officiers et sous-officiers de l'armée et des chabiha", a ainsi indiqué le commandant Maher al-Nouaïmi, chef du bureau de coordination du commandement de l'ASL.

À suivre aussi

International Le principal soutien des Casques blancs, les secouristes oeuvrant en Syrie, retrouvé mort à Istanbul
Télévision Chronique glaçante à voir sur Arte, «Djihadistes de père en fils» suit des enfants poussés à devenir «des soldats de l'armée de Dieu»
Enquête Lafarge en Syrie : la justice annule les poursuites pour «complicité de crimes contre l'humanité»

Ailleurs sur le web

Derniers articles