Fabius appelle au départ d'Assad et à une transition politique

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.[AFP]

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a appelé jeudi au départ du président Bachar al-Assad et à une transition politique rapide en Syrie en proie depuis 17 mois à une révolte devenue conflit armé.

"La position de la France est claire: nous considérons que Bachar al-Assad est le bourreau de son peuple, qu'il doit partir et que le plus tôt sera le mieux", a déclaré Laurent Fabius à la presse à l'occasion d'une visite au camp de réfugiés de Zaatari, qui accueille quelque 6.000 Syriens dans le nord de la Jordanie. "Nous sommes très présents au niveau international pour inciter les Syriens à trouver une transition politique", a affirmé le chef de la diplomatie française qui a visité avec son homologue jordanien, Nasser Jawdeh, le camp de Zaatari.

Ce camp de tentes de sept km2 a été installé par l'ONU près de la ville jordanienne de Mafraq, afin d'accueillir les dizaines de milliers de réfugiés syriens dans le royaume.

"Cette transition politique doit être une transition qui rassemble largement le peuple syrien, qui garantit les droits des minorités (...) Ce qui est essentiel c'est qu'elle soit représentative de ce qu'est la Syrie aujourd'hui", a-t-il ajouté. "Nous souhaitons vivement que rapidement puisse être mis en place un gouvernement de transition qui sera reconnu par les principaux pays du monde et qu'il permettra d'accélérer la chute de Bachar al-Assad, qui est devenue une nécessité évidente", a-t-il poursuivi.

Le président français François Hollande avait souligné samedi que la France était engagée dans la "recherche obstinée d'une solution politique en Syrie".

Dans le camp de Zaatari, établi en plein désert, le ministre des Affaires étrangères a visité un hôpital de campagne français récemment installé. Il a également rencontré des responsables de l'ONU et des réfugiés syriens.

 

Et aussi

L'ONU accuse le régime syrien de crimes contre l'humanité

Le rude quotidien des réfugiés syriens en Jordanie

M. Fabius a entamé mercredi une tournée régionale en Jordanie, qui accueille plus de 150.000 Syriens, et devait s'entretenir avec le roi Abdallah II.

Vous aimerez aussi

Des habitants inspectent des bâtiments endommagés par les raids nocturnes  du régime dans la ville de Nawa, dans la province de Deraa, le 18 juillet 2018 [Ahmad al-Msalam / AFP]
Conflit Syrie : 15 civils tués dans des raids nocturnes sur le sud
Le régime syrien a ouvert dimanche un nouveau front dans la province de Qouneitra, qui borde la ligne de démarcation sur le plateau du Golan, en majeure partie occupé et annexé par Israël, après avoir repris le contrôle de la quasi-totalité de la province voisine de Deraa, le 16 juillet 2018 [JALAA MAREY / AFP]
Moyen-orient Syrie : 15 civils tués dans des frappes aériennes dans le sud selon une ONG
Une photo prise depuis la partie occupée par Israël du plateau du Golan montre des panaches de fumée du côté syrien après des bombardements attribués au régime syrien et à son allié russe, le 16 juillet 2018 [JALAA MAREY / AFP]
Syrie Le régime progresse dans le Sud face aux rebelles

Ailleurs sur le web

Derniers articles