Combats dans la banlieue de Damas

De violents combats faisaient rage jeudi matin dans la banlieue sud-est de Damas, alors que des bombardements visaient des positions rebelles à travers le pays, notamment à Alep (nord), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).[AFP] De violents combats faisaient rage jeudi matin dans la banlieue sud-est de Damas, alors que des bombardements visaient des positions rebelles à travers le pays, notamment à Alep (nord), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).[AFP]

De violents combats faisaient rage jeudi matin dans la banlieue sud-est de Damas, alors que des bombardements visaient des positions rebelles à travers le pays, notamment à Alep (nord), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Neuf personnes sont mortes jeudi dans les violences, selon un premier bilan de l'OSDH qui a fait état de 176 morts dont 101 civils, 42 soldats et 33 rebelles pour la journée de mercredi.

De "violents combats" opposaient dans la matinée les forces syriennes aux rebelles à un barrage de l'armée près de l'une des entrées du tombeau de Sayyida Zeinab, un important lieu de pèlerinage chiite, dans la banlieue sud-est de Damas, selon l'OSDH.

Cette ONG a par ailleurs fait état d'affrontements dans le quartier sud de Qadam, où deux civils ont été exécutés après avoir été enlevés. L'OSDH précise que les deux personnes étaient les frères d'un chef rebelle.

Des bombardements ont également visé ce quartier ainsi que celui de Assali, également dans le sud de la capitale.

Trois autres personnes, dont un rebelle, ont été tuées dans la province de Hama (centre) et trois autres, dont un rebelle, dans celle de Deir Ezzor (est).

Une neuvième a péri à Alep, la deuxième ville du pays, théâtre d'une bataille cruciale entre rebelles et forces du régime depuis la mi-juillet.

Outre Alep, les bombardements par les forces du régime se poursuivaient dans les provinces de Deraa (sud), Deir Ezzor, Idleb (nord-ouest) et Hama.

Depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad qui s'est militarisée au fil du temps face à la répression, les violences ont fait plus de 26.000 morts selon l'OSDH.

Vous aimerez aussi

Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep
Insolite Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep
La grille d'entrée de l'hôtel Baron à Alep, le 12 février 2019 [LOUAI BESHARA / AFP]
Syrie A Alep, le sort incertain du légendaire hôtel Baron
Terrorisme Syrie : un orphelin de jihadistes français retenu sur place

Ailleurs sur le web

Derniers articles