Un attentat-suicide fait au moins six morts à Kaboul

Un attentat-suicide près du QG de l'Otan à Kaboul a fait au moins six morts et cinq blessés samedi, en majorité de jeunes marchands ambulants, a-t-on appris de source gouvernementale. [AFP] Un attentat-suicide près du QG de l'Otan à Kaboul a fait au moins six morts et cinq blessés samedi, en majorité de jeunes marchands ambulants, a-t-on appris de source gouvernementale. [AFP]

Un attentat-suicide près du QG de l'Otan à Kaboul a fait au moins six morts et cinq blessés samedi, en majorité de jeunes marchands ambulants, a-t-on appris de source gouvernementale.

L'attentat s'est produit peu avant des cérémonies officielles marquant le onzième anniversaire de la mort du commandant Massoud, héros de la résistance anti-soviétique puis anti-talibans tué par des kamikazes d'Al-Qaïda le 9 septembre 2001.

L'explosion a retenti dans la Green zone, le quartier dans lequel sont situées la plupart des ambassades, peu après la fin d'un discours du premier vice-président Mohammad Qasim Fahim devant des centaines de dignitaires sur la mort de Massoud.

La police et les sociétés de sécurité privées en charge du site ont fer é le périmètre de l'attaque, qui s'est produite près du QG de l'Isaf, la force armée de l'Otan, de l'ambassade d'Italie, et d'un bâtiment hébergeant une fondation en l'honneur de Massoud, a constaté un journaliste de l'AFP.

"C'était un attentat suicide qui a tué six personnes et en a blessé cinq autres", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi à l'AFP.

Une source sécuritaire occidentale a confirmé l'attaque, mais a fait fait part de 4 ou 5 morts.

Un responsable policier, sous couvert d'anonymat, a confirmé le bilan donné par M. Sediqqi. "C'est une charge que portait un jeune enfant. La plupart des victimes sont des enfants qui se rassemblent autour de l'Isaf pour vendre des objets aux soldats arrivant ou quittant la base", a-t-il expliqué.

Vous aimerez aussi

Conflit Afghanistan : plus de civils tués par les forces américaines et afghanes que par les talibans annonce l'ONU
Mobilisation des pompiers lors d'un attentat suicide à Kaboul le 9 septembre 2018. [- / AFP/Archives]
Moyen-orient Afghanistan : fin de l'attaque à Kaboul, les assaillants ont été tués
L'Afghan Zabihullah dans son salon de beauté pour hommes, le 17 février 2019 à Kaboul [WAKIL KOHSAR / AFP]
International En Afghanistan, la jeunesse veut la paix mais pas celle des talibans

Ailleurs sur le web

Derniers articles