L'aviation turque a frappé le PKK en Irak 14 fois en quatre jours

L'aviation turque a bombardé des sites appartenant aux rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak à 14 reprises entre le 5 et le 9 septembre, tuant 25 rebelles, a affirmé lundi l'état-major des armées turques sur son site internet. [AFP] L'aviation turque a bombardé des sites appartenant aux rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak à 14 reprises entre le 5 et le 9 septembre, tuant 25 rebelles, a affirmé lundi l'état-major des armées turques sur son site internet. [AFP]

L'aviation turque a bombardé des sites appartenant aux rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak à 14 reprises entre le 5 et le 9 septembre, tuant 25 rebelles, a affirmé lundi l'état-major des armées turques sur son site internet.

"Du 5 au 9 septembre, 14 opérations aériennes ont eu lieu contre des cibles de l'organisation terroriste séparatiste dans le nord de l'Irak et 32 abris, trois dépôts, un véhicule transportant un canon antiaérien ont été détruits. Selon les premières informations, 25 terroristes ont été neutralisés", selon l'état-major.

"Les travaux de collecte et d'enregistrement d'informations concernant les objectifs atteints dans le nord de l'Irak se poursuivent", conclut le communiqué.

Ces frappes aériennes surviennent alors que les combats se sont intensifiés cet été entre les forces de sécurité et les rebelles dans le sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes.

Une vaste opération de l'armée impliquant des milliers de soldats, de policiers et de "gardiens de village" --une milice kurde mise sur pied par les autorités turques pour lutter contre les rebelles-- a été lancée la semaine dernière avec un appui aérien dans des zones montagneuses de la province de Sirnak, riveraine de l'Irak.

Elle faisait suite à un assaut meurtrier au fusil mitrailleur et au lance-roquettes du PKK contre un complexe de sécurité de Beytüssebap, dans la province de Sirnak, au cours duquel dix soldats turcs et une vingtaine de rebelles ont été tués.

L'armée turque a régulièrement recours à des frappes aériennes contre le PKK dans le nord de l'Irak, où les rebelles, considérés comme une organisation terroriste par de nombreux pays, disposent de camps qu'ils utilisent comme bases arrières pour leurs opérations en Turquie.

Vous aimerez aussi

Recep Tayyip Erdogan a déclaré dimanche 31 mars que son parti, l'AKP, corrigerait ses «faiblesses», après le revers sans précédent qu'il a connu aux élections municipales.
défaite Turquie : revers cinglant pour Erdogan aux municipales
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lance un sac de thé noir à ses partisans lors d'un meeting électoral pour les municipales, le 30 mars 2019 à Istanbul [Ozan KOSE / AFP]
Élections Turquie : scrutin difficile pour Erdogan en pleine tempête économique
Turquie Un joueur de foot attaque ses adversaires avec une lame de rasoir

Ailleurs sur le web

Derniers articles