Bientôt la vérité sur la bousculade du stade de Liverpool

Vingt-trois ans après, les proches des 96 supporters du club de football de Liverpool morts dans une bousculade au stade de Hillsborough à Sheffield espéraient mercredi connaître enfin la vérité sur l'efficacité des secours et de la police, grâce à la divulgation de documents secrets. [AFP] Vingt-trois ans après, les proches des 96 supporters du club de football de Liverpool morts dans une bousculade au stade de Hillsborough à Sheffield espéraient mercredi connaître enfin la vérité sur l'efficacité des secours et de la police, grâce à la divulgation de documents secrets. [AFP]

Vingt-trois ans après, les proches des 96 supporters du club de football de Liverpool morts dans une bousculade au stade de Hillsborough à Sheffield espéraient mercredi connaître enfin la vérité sur l'efficacité des secours et de la police, grâce à la divulgation de documents secrets.

Une commission indépendante, mise en place en 2009 pour le 20e anniversaire du drame, a présenté aux familles, dès 07H00 GMT mercredi, 400.000 pages inédites de documents rédigés par différents services publics après le drame du 15 avril 1989.

Le Premier ministre britannique David Cameron a présenté mercredi ses excuses aux proches des 96 supporters de Liverpool morts en 1989 dans une bousculade au stade de Hillsborough à Sheffield, pour "une double injustice", la faillite des secours, et la tentative de la police d'incriminer les victimes.

"Je dois aujourd'hui, en tant que Premier ministre, présenter des excuses aux familles de ces 96 personnes pour tout ce qu'elles ont enduré au cours des 23 dernières années", a déclaré M. Cameron devant le Parlement.

L'ensemble des documents seront aussi mis en ligne, accompagnés d'un rapport du président de la commission, l'évêque de Liverpool James Jones.

Selon la loi britannique, ces documents n'auraient normalement pas dû être publiés avant 2019, soit 30 ans après les faits. Mais une loi autorise d'écourter ce délai lorsqu'au moins 100.000 personnes le réclament par pétition. Celle concernant le drame, mise en place par Brian Irvine, un journaliste fan de l'équipe de Liverpool, a dépassé les 156.000 signatures.

Les 96 victimes faisaient partie d'un groupe venu encourager, ce samedi après-midi, leur équipe qui jouait en demi-finale de la FA Cup contre Nottingham Forest.

Les autocars les amenant de Liverpool avaient cependant pris du retard en raison de travaux de voirie, et quelques dizaines de minutes avant le début du match, des centaines de personnes étaient encore massées à l'extérieur de la porte de Leppings Lane, tribune qui leur avait été réservée.

En définitive, la police avait ouvert une porte, laissant s'engouffrer une masse de supporters surexcités car le match allait commencer. La plupart s'étaient alors précipités vers un tunnel débouchant sur deux loges déjà quasi-pleines, créant la bousculade meurtrière. La police avait en outre tenté d'empêcher certains supporters de se dégager par l'avant, croyant à une tentative d'envahissement du terrain.

Un rapport d'enquête publié en 1990 avait conclu à "un manque de contrôle par la police", mais le ministère public avait estimé n'avoir pas de quoi lancer des poursuites, au grand désespoir des victimes, qui ont toujours dénoncé une négligence des policiers.

Ceux-ci ont manifestement été dépassés par les évènements, ne laissant d'abord qu'une ambulance sur les 44 présentes, entrer sur le terrain. Tony, le seul ambulancier à être entré, avait décrit ensuite le chaos, "une mer de gens, un bruit qu'on ne peut oublier, comme dans une grande piscine, les hurlements, les gens qui criaient à la vitre +au secours!+, +par ici!+", et sa frustration à l'idée "des 80 autres ambulanciers laissés dehors".

Margaret Aspinall, la présidente du Groupe de soutien aux familles de Hillborough, a salué la publication des documents : "C'est ce pour quoi que les familles et les supporters se sont battus pendant 23 ans. En l'absence de vérité on ne peut pas faire son deuil, et quand il y a une tromperie il n'y a pas de justice", a-t-elle déclaré.

Le club de Sheffield a présenté ses excuses aux familles mercredi, assurant avoir collaboré complètement avec la commission, et espérant que la publication des documents permettrait enfin aux familles de "tourner la page".

Le capitaine actuel du Liverpool FC, Steven Gerrard, a perdu un cousin dans la tragédie. "Personne ne devrait se trouver en position de perdre un proche à un match de football, et quand je vois le nom de Jon-Paul gravé dans le marbre froid des Shankly Gates (porte du stade d'Anfield de Liverpool où un mémorial a été construit, ndlr) je suis rempli de tristesse et de colère. Je ne l'avais jamais dit avant, mais c'est la vérité : Quand je joue, c'est pour Jon-Paul".

Vous aimerez aussi

Royaume-Uni Retrouvailles polémiques à Londres pour les anciens de Lehman Brothers
Insolite Concours de barbes et de moustaches en Angleterre
Grande Bretagne Attaque à la voiture-bélier à Londres : le conducteur inculpé de tentative de meurtre

Ailleurs sur le web

Derniers articles