Le pape appelle à la paix dans le respect des "différences"

Benoît XVI a lancé mercredi un appel à "la paix tant désirée" au Proche- et Moyen-Orient, "dans le respect des légitimes différences", lors de son audience générale hebdomadaire au Vatican à deux jours de sa visite au Liban. [AFP] Benoît XVI a lancé mercredi un appel à "la paix tant désirée" au Proche- et Moyen-Orient, "dans le respect des légitimes différences", lors de son audience générale hebdomadaire au Vatican à deux jours de sa visite au Liban. [AFP]

Benoît XVI a lancé mercredi un appel à "la paix tant désirée" au Proche- et Moyen-Orient, "dans le respect des légitimes différences", lors de son audience générale hebdomadaire au Vatican à deux jours de sa visite au Liban.

S'exprimant en français, le pape a particulièrement encouragé les chrétiens "à être des constructeurs de paix et des acteurs de réconciliation", alors même que la crise syrienne ne connaît pas de trêve.

"Demandons à Dieu de donner au Moyen-Orient la paix tant désirée", a ainsi lancé Benoît XVI, exhortant en particulier "les chrétiens du Moyen-Orient, qu'ils soient de souche ou nouveaux arrivés, à être des constructeurs de paix et des acteurs de réconciliation".

"L'histoire du Moyen-Orient nous enseigne le rôle important et souvent primordial joué par les communautés chrétiennes dans le dialogue interreligieux et interculturel", a-t-il ajouté.

La richesse des différentes communautés religieuses du Liban et plus largement du Proche- et du Moyen-Orient ne pourra perdurer "que si elle vit dans la paix et la réconciliation permanente", a affirmé Benoît XVI.

Benoît XVI se rend de vendredi à dimanche au Liban, un voyage aux enjeux élevés et non sans risque dans ce pays adossé à la Syrie, et où chacun de ses mots sur les équilibres politiques et le pluralisme religieux au Proche- et Moyen-Orient sera observé et soupesé.

Benoît XVI devrait essentiellement appeler les chrétiens à travailler à la paix et la démocratie, en bonne entente avec l'islam. Il devrait exalter un modèle de laïcité qui garantisse la diversité religieuse, et pourrait adopter un ton plus ferme pour demander aux musulmans de respecter l'identité chrétienne.

Vous aimerez aussi

Photo fournie par l'agence officielle syrienne Sana montrant le passage de Qouneitra sur le Golan, rouvert le 15 octobre 2018  [- / SANA/AFP]
Moyen-Age Réouverture du passage entre la Syrie et une zone du Golan sous contrôle israélien
Des enfants yéménites assistent à des cours dans une maison transformée en école à Taëz, dans le sud-ouest du pays en guerre, le 3 octobre 2018 [Ahmad AL-BASHA / AFP]
Proche-Orient Au Yémen, l'école à la maison pour des enfants de la guerre
Le président des Etats-Unis, Donald Trump (à droite) au début d'une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, à New York, le 26 septembre 2018  [Nicholas Kamm / AFP]
Diplomatie Proche-Orient : Trump favorable à la solution à deux Etats israélien et palestinien

Ailleurs sur le web

Derniers articles