Des milliers d'Argentins manifestent contre Cristina Kirchner

Manifestation dans le centre de Buenos Aires, le 13 septembre 2012 [-- / AFP] Manifestation dans le centre de Buenos Aires, le 13 septembre 2012 [-- / AFP]

Des milliers d'Argentins ont protesté au son de casseroles jeudi soir à Buenos Aires et dans d'autres villes du pays contre la possibilité d'une nouvelle réélection de la présidente Cristina Kirchner.

"Non à la re-réélection", pouvait-on lire sur les pancartes des manifestants appartenant à la classe moyenne, Place de Mai, où se trouve le siège de la présidence, et en d'autres points de la capitale, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants, qui s'étaient donnés rendez-vous grâce aux réseaux sociaux, protestaient également contre les mesures draconiennes de contrôle des changes qui rendent pratiquement impossible pour les Argentins l'achat de devises et compliquent leurs déplacements à l'étranger.

Dans les deux autres villes les plus importantes du pays, à Rosario (300 km au nord) et à Cordoba (700 km au nord-ouest) des manifestations similaires ont eu lieu. Les "cacerolazos", ou manifestations au son des casseroles, demeurent associées à la grande crise économique de 2001-2002.

Un mouvement d'intellectuels pro-gouvernement appelé Carta Abierta (Lettre Ouverte) a lancé une initiative pour permettre à Mme Kirchner d'être réélue à nouveau dans trois ans mais elle-même ne s'est pas prononcée sur la question.

Cristina Kirchner a été élue pour la première fois en 2007, puis réélue en octobre 2011 avec plus de 54% des voix, mais la constitution argentine interdit un troisième mandat. Le gouvernement a la majorité au Congrès, mais ne dispose pas des deux tiers de voix nécessaires pour réviser la constitution.

En octobre 2013 auront lieu en Argentine les législatives de mi-mandat.

Vous aimerez aussi

Insolite Argentine : cette policière allaite un bébé abandonné et émeut son pays
Football Lionel Messi fait un break avec la sélection argentine
Des militantes pour la légalisation de l'avortement habillées en personnages de "La servante écarlate" de l'auteure canadienne Margaret Atwood, défilent dans le parc de la Mémoire, le 5 août 2018 à Buenos Aires, en Argentine [ALEJANDRO PAGNI / AFP]
Projet de loi Argentine : le Sénat rejette la légalisation de l'avortement

Ailleurs sur le web

Derniers articles