"Vatileaks" : le procès du majordome débutera le 29 septembre

Le pape Benoît XVI se tient dans sa papamobile, avec son majordome Paolo Gabriele, au premier plan, au Vatican le 25 avril 2012 [Alberto Pizzoli / AFP/Archives] Le pape Benoît XVI se tient dans sa papamobile, avec son majordome Paolo Gabriele, au premier plan, au Vatican le 25 avril 2012 [Alberto Pizzoli / AFP/Archives]

Le procès du majordome du pape Benoît XVI, Paolo Gabriele, soupçonné d'avoir livré à la presse des documents confidentiels et qui doit être jugé pour vol aggravé, débutera le 29 septembre, a annoncé lundi le Vatican.

"Le président du Tribunal de la Cité du Vatican (...) a signé lundi un décret établissant le 29 septembre prochain, à 09H30 (07H30 GMT), la première audience du procès contre les accusés Paolo Gabriele et Claudio Sciarpelletti", également poursuivi dans cette affaire, indique un communiqué du service de presse du Vatican.

Paolo Gabriele, 46 ans, arrêté le 23 mai, a été assigné à son domicile au Vatican le 21 juillet après 53 jours de détention dans une cellule du palais de justice, derrière la basilique Saint-Pierre.

Gabriele est poursuivi pour avoir pris sur le bureau du secrétaire particulier du pape, Mgr Georg Gänswein, un grand nombre de lettres et courriels ultra-secrets, dont certains adressés à Joseph Ratzinger, et de les avoir photocopiés pour les transmettre à l'extérieur.

Le procès public, une première pour le petit Etat pontifical, se déroulera dans le Tribunal du Vatican, précise le communiqué. Les photographes et cameramen ne seront cependant pas autorisés et seuls les journalistes, organisés en "pool", y seront admis.

L'instruction avait été close partiellement le 13 août, portant au renvoi devant un tribunal de Paolo Gabriele, et de l'informaticien, Claudio Sciarpelletti.

Accusé de vol aggravé, le majordome risque entre un et six ans de prison. L'informaticien poursuivi pour recel "ne risque rien ou peu", avait dit alors le père Federico Lombardi, porte-parole du Vatican.

Vous aimerez aussi

Le pape François salue les pélerins au Vatican, le 15 août 2018 [FILIPPO MONTEFORTE / AFP]
Enquête Prêtres pédophiles aux États-Unis : le Vatican exprime sa «honte» et sa «douleur»
Enquête Prêtres pédophiles aux Etats-Unis : le pape se dit du côté des victimes
Église Scandale de pédophilie : le pape accepte la démission d'un archevêque australien

Ailleurs sur le web

Derniers articles