Décès du communiste Santiago Carrillo

Le dirigeant historique du Parti communiste espagnol Santiago Carrillo, en novembre 2008 chez lui, à Madrid [Pierre-Philippe Marcou / AFP/Archives] Le dirigeant historique du Parti communiste espagnol Santiago Carrillo, en novembre 2008 chez lui, à Madrid [Pierre-Philippe Marcou / AFP/Archives]

Le dirigeant historique du Parti communiste espagnol Santiago Carrillo est mort à l'âge de 97 ans, a annoncé mardi un responsable de son parti à la radio nationale.

Santiago Carrillo, secrétaire général du Parti communiste espagnol de 1960 à 1982, aura traversé l'histoire de son pays depuis la Guerre civile jusqu'à la transition démocratique de l'après-franquisme. Il était malade depuis plusieurs mois.

Le secrétaire général du Parti communiste, José Luis Centella, a salué la mémoire d'un "dirigeant historique" en annonçant la nouvelle à la radio.

Le regard vif tamisé derrière d'épaisses lunettes, une éternelle cigarette aux lèvres, Santiago Carrillo aura mené un parcours intimement lié à l'histoire de l'Espagne depuis les années 30 : jeune responsable républicain pendant la Guerre civile de 1936-1939, exilé en France pendant 40 ans sous le franquisme, avant de devenir secrétaire général du Parti communiste.

Né le 18 mars 1915, fils d'un dirigeant du Parti socialiste espagnol, le PSOE, il s'était initié très jeune à la politique et au journalisme. Il avait quitté le PCE en 1984, avant de disparaître de la scène politique dans les années 1990.

Vous aimerez aussi

Lionel Messi souffre d’une fracture du radius du bras droit et sera indisponible au moins trois semaines.
Football Lionel Messi privé de Clasico
Espagne Manuel Valls en dernière position pour la mairie de Barcelone, selon un sondage
En Espagne, on produit du vin bleu
Alcool En Espagne, on produit du vin bleu

Ailleurs sur le web

Derniers articles