Le ministre georgien de l'Intérieur démissionne

Le ministre de l'Intérieur, Bacho Akhalaia, le 3 juillet 2012 [Vano Shlamov / AFP/Archives] Le ministre de l'Intérieur, Bacho Akhalaia, le 3 juillet 2012 [Vano Shlamov / AFP/Archives]

Le ministre géorgien de l'Intérieur, Bacho Akhalaïa, a annoncé sa démission jeudi soir, au lendemain de la révélation d'un scandale de tortures de détenus dans ce pays du Caucase.

"Je ressens une responsabilité morale et politique dans le fait que nous avons échoué à éradiquer la pratique horrible (de la torture). C'est pourquoi j'ai présenté ma démission au président", a déclaré M. Akhalaïa dans un communiqué sur le site du ministère.

Plus tôt dans la journée, le président Mikheïl Saakachvili avait nommé le défenseur des droits de l'homme et ombudsman Giorgui Tougouchi au poste de ministre de l'Administration pénitentiaire, en remplacement de Khatouna Kalmakhelidze, qui a présenté sa démission mercredi à la suite du scandale.

Le président Saakachvili avait ensuite ordonné le déploiement de policiers dans les prisons du pays pour y remplacer les gardiens, après la diffusion de vidéos sur des scènes de torture de détenus dans une prison de Tbilissi.

Les images diffusées par la chaîne de télévision d'opposition géorgienne TV9 montrent notamment un détenu d'une prison de Tbilissi, à moitié nu, en train de pleurer et de demander grâce avant d'être apparemment violé avec un bâton.

Le gouvernement géorgien a fait savoir que 15 officiers des services pénitentiaires soupçonnés d'avoir torturé des détenus dans cet établissement pénitentiaire avaient déjà été arrêtés, soulignant qu'il s'agissait d'un crime "prémédité".

Ce scandale intervient à moins de deux semaines des élections législatives le 1er octobre dans cette ancienne république soviétique.

Le parti au pouvoir du président Saakachvili est actuellement confronté à la campagne électorale la plus délicate depuis son arrivée au pouvoir à la faveur de la "Révolution des roses" en 2003, et à une opposition forte, menée par le milliardaire Bidzina Ivanichvili.

Vous aimerez aussi

Le président américain Donald Trump (au centre), avec sa femme Melania à ses côtés et le gouverneur de Floride Rick Scott (à gauche) constatent les dégâts après le passage de l'ouragan Michael, à Lynn Haven, le 15 octobre 2018 [SAUL LOEB / AFP]
catastrophe naturelle Donald Trump en Floride et en Géorgie pour constater les dégâts de l'ouragan
Un étudiant Géorgien bat le record du monde de Rubik's Cube sous l'eau
exploit Un étudiant Géorgien bat le record du monde de Rubik's Cube sous l'eau
Agression sexuelle «Tu ne me touches pas!» : une serveuse recadre un client après une main aux fesses

Ailleurs sur le web

Derniers articles