Syrie : 110 morts dans une explosion

Un hélicoptère de l'armée syrienne vole au-dessus d'Alep, le 24 août 2012 [Aris Messinis / AFP/Archives] Un hélicoptère de l'armée syrienne vole au-dessus d'Alep, le 24 août 2012 [Aris Messinis / AFP/Archives]

Au moins 110 civils ont été tués ou blessés par une explosion à la suite d'un raid aérien dans une station-service du village d'Aïn Issa, dans la province syrienne de Raqa (nord), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Au moins 30 personnes ont été tuées et 83 autres bléssées, mais des informations non confirmées font état de plus de 50 morts" a annoncé Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

"Des avocats et des militants dans cette zone ont indiqué que cette explosion est due à un raid aérien" rapporte l'OSDH, organisation basée en Grande-Bretagne qui s'appuie sur une réseau de militants, avocats et médecins. La station est une des seules de la zone à fonctionner et à l'heure de l'explosion, de nombreux clients étaient présents.

Cette explosion intervient après au lendemain de la prise, par les rebelles, de Tal al-Abyad, un poste-frontière entre la province et la Turquie, situé à une quarantaine de kilomètres du village d'Aïn Issa.

Pour Abou Mouhawiya, militant de la province, "l'armée à visé la station-service pour détruite toute sympathie que la population pourrait ressentir envers l'Armée Syrienne Libre (ASL)".

Vous aimerez aussi

Conflit Yémen : le bilan de l'attaque contre un bus d'enfants s'alourdit
Un bus détruit par une frappe attribuée à la coalition militaire dirigée par les Saoudiens, le 10 août 2018 à Dahyan, au Yémen [STRINGER / AFP]
Conflit Raid aérien au Yémen : doutes sur l'enquête saoudienne
Des immeubles effondrés après l'explosion d'un dépôt d'armes dans une zone résidentielle de Sarmada, dans la province d'Idleb, le 12 août 2018 en Syrie [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Conflit Syrie : le bilan de l'explosion d'un dépôt d'armes à Idleb grimpe à 69 morts

Ailleurs sur le web

Derniers articles