Un chef militaire iranien prévoit une guerre contre Israël

Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution, le 6 septembre 2011 à Téhéran [Behrouz Mehri / AFP/Archives] Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution, le 6 septembre 2011 à Téhéran [Behrouz Mehri / AFP/Archives]

La guerre d'Israël contre l'Iran "finira par arriver", a déclaré samedi le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution (Pasdaran), affirmant que son pays était prêt et détruirait l'Etat hébreu.

"La guerre finira par arriver mais il n'est pas certain quand et où elle aura lieu", a dit le chef de l'armée d'élite du régime islamique, cité par les agences Isna et Fars.

"Cette tumeur cancéreuse qu'est Israël cherche à lancer une guerre contre nous. Mais on ne sait pas quand elle se produira. Ils (les Israéliens) considèrent désormais la guerre comme le seul moyen de nous affronter, mais ils sont tellement stupides que leurs maîtres (les Etats-Unis) devraient les stopper", a ajouté le général Jafari.

"S'ils commencent (l'agression), cela conduira à leur destruction", a-t-il encore déclaré.

Israël a menacé à plusieurs reprises de frapper les sites nucléaires iraniens si les sanctions et les efforts diplomatiques ne parvenaient pas à convaincre Téhéran de cesser ses activités nucléaires sensibles.

Vendredi, l'Iran a mis en garde l'Etat hébreu et son allié américain contre toute attaque, assurant que sa réponse serait "immédiate".

À suivre aussi

Le discours de Donald Trump sera l'un des plus attendus
Diplomatie Que faut-il attendre de la 74e session de l'Assemblée générale de l'ONU ?
Les images satellites des frappes en Arabie Saoudite. Les trainées noires à gauche de l'image sont les fumées causées par les attaques.
Moyen-orient Guerre, pétrole, Yémen... Tout comprendre sur les attaques de drones en Arabie Saoudite
Après une attaque de drones, de la fumée s'élève au-dessus du site pétrolier d'Abqaiq du géant saoudien Aramco, à 60 km au sud-ouest de Dahran, dans l'est de l'Arabie saoudite, le 14 septembre 2019 [- / AFP]
Moyen-orient Pétrole : Ryad s'efforce de rétablir sa production après une attaque attribuée à l'Iran

Ailleurs sur le web

Derniers articles