Israël exclut de modifier son traité de paix avec l'Egypte

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le 13 septembre 2012 à Jérusalem [Gali Tibbon / AFP/Archives] Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le 13 septembre 2012 à Jérusalem [Gali Tibbon / AFP/Archives]

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a exclu dimanche qu'Israël accepte de modifier les clauses de son traité de paix conclu en 1979 avec l'Egypte.

"Il n'y a pas la moindre possibilité qu'Israël accepte de modifier le traité de paix avec l'Egypte", a-t-il déclaré à la radio publique israélienne.

"Nous n'accepterons aucune modification des accords de Camp David", a-t-il insisté, soulignant notamment le caractère intangible des avenants militaires de ces accords.

"L'Egypte doit remplir ses obligations dans le Sinaï", a ajouté M. Lieberman, en allusion aux nombreuses attaques anti-israéliennes lancées ces derniers mois par des éléments incontrôlés à partir de cette zone désertique.

Vendredi, trois hommes, lourdement armés et infiltrés en Israël à partir du Sinaï égyptien, ont été tués, ainsi qu'un soldat israélien, au cours d'un accrochage dans un secteur de la frontière israélo-égyptienne où la barrière de sécurité est encore inachevée.

L'armée égyptienne est faiblement présente dans le Sinaï, conformément aux accords de paix avec Israël qui prévoient la démilitarisation de la péninsule.

En accord avec Israël, elle y a cependant déployé des effectifs supplémentaires pour lancer le 7 août "l'opération Sinaï", son plus vaste déploiement dans la péninsule depuis sa restitution par Israël en 1982, affirmant avoir tué des dizaines de "terroristes" ou "éléments criminels", dont elle n'a pas révélé la nationalité.

Vous aimerez aussi

Les ministres des Affaires étrangères du Salvador Carlos Castaneda (à gauche) et de Chine Wang Yi à Pékin lors de l'établissement de relations diplomatiques entre les deux Etats, le 21 août 2018 [WANG ZHAO / AFP]
Chine Pékin arrache un nouvel allié à Taïwan en séduisant le Salvador
Des familles coréennes se retrouvent après 65 ans de séparation
Diplomatie Des familles coréennes se retrouvent après 65 ans de séparation
Diplomatie En Turquie, des pro-Erdogan détruisent leurs iPhones

Ailleurs sur le web

Derniers articles