Afghanistan : deux soldats de l'Otan tués

Deux soldats de l'Isaf, la force armée de l'Otan, ont été tués mercredi dans un attentat suicide au sud de la province de Kaboul, a-t-on appris de sources concordantes.

Les troupes étrangères ont été attaquées par un kamikaze, puis par d'autres rebelles disposant d'armes de petit calibre et de roquettes, près de Puli Alam, la capitale de la province de Logar, qui se trouve à moins de 100 km de Kaboul, selon des responsables afghans et de l'Isaf.

"Les insurgés ont attaqué les forces de la coalition dans l'est de l'Afghanistan (qui comprend le sud de Kaboul pour l'Isaf, NDLR). Deux membres de la coalition ont été tués", a indiqué un porte-parole de l'Isaf à l'AFP.

La nationalité des victimes n'a pas été précisée.

Les militaires étrangers étaient en train de "désamorcer une bombe sur le bord de la route quand ils ont été attaqués", a indiqué Rais Khan Sadiq, l'adjoint au chef de la police dans le Logar, sans indications sur le nombre de victimes.

Malgré plus de 112.000 soldats sur le terrain, en appui aux forces de sécurité afghanes (352.000 policiers et soldats), l'Isaf n'a pu se défaire de la rébellion menée par les talibans, surtout vivace dans le sud et l'est de l'Afghanistan.

Attentats suicide et bombes artisanales sont les armes favorites des talibans.

À suivre aussi

Le site d'un attentat suicide commis le 17 septembre 2019 lors d'un meeting électoral du président afghan Ashraf Ghani à Charikar, province de Parwan [ABDUL SHAHMIM TANHA / AFP]
Conflit Afghanistan : double attentat pendant la campagne électorale, au moins 48 morts
L'Afghanistan pourrait-il connaître une nouvelle vague de violences dans les prochaines semaines ?
Moyen-orient Afghanistan : le futur du pays dans le flou après l'arrêt des négociations entre les États-Unis et les talibans
Des hélicoptères militaires américains au dessus de Kaboul, le 19 août 2019 [Wakil KOHSAR / AFP]
paix Afghanistan : Donald Trump met fin aux négociations avec les talibans

Ailleurs sur le web

Derniers articles