L'attaque contre l'état-major syrien commise par deux kamikazes

Photo publiée par l'agence syrienne d'information, Sana, pour illustrer le double attentat devant l'état-major de l'armée, à Damas, le 26 septembre 2012 [ / AFP/Archives] Photo publiée par l'agence syrienne d'information, Sana, pour illustrer le double attentat devant l'état-major de l'armée, à Damas, le 26 septembre 2012 [ / AFP/Archives]

Deux kamikazes à bord de voitures piégées ont commis l'attaque contre le siège de l'état-major syrien mercredi à Damas, faisant quatre morts et 14 blessés, a affirmé une source militaire citée par la télévision d'Etat.

"L'enquête préliminaire a montré que les explosions terroristes aux abords et à l'intérieur du siège de l'état-major étaient dues à deux voitures piégées conduites par deux kamikazes", a annoncé la télévision.

"Quatre gardiens en charge de la sécurité du siège de l'état-major de l'armée ont été tués et 14 civils et militaires ont été blessés dans les deux explosions terroristes", a ajouté la chaîne.

La télévision a diffusé des images de caméras de surveillance montrant une première explosion devant le siège de l'état-major puis une seconde qui semble s'être produite dans l'enceinte du bâtiment. Selon la chaîne, les deux vidéos ont été prises à environ dix minutes d'intervalles.

Lors de la première explosion, la télévision marque d'un cercle un véhicule blanc qui semble ralentir en passant près de l'enceinte du bâtiment, avant que la déflagration ne se produise. Dans les images de la deuxième explosion, une grosse boule de feu apparaît dans l'enceinte du complexe militaire.

Vous aimerez aussi

Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep
Insolite Syrie : «l'homme en jaune» fait partie du patrimoine d'Alep
La grille d'entrée de l'hôtel Baron à Alep, le 12 février 2019 [LOUAI BESHARA / AFP]
Syrie A Alep, le sort incertain du légendaire hôtel Baron
Terrorisme Syrie : un orphelin de jihadistes français retenu sur place

Ailleurs sur le web

Derniers articles