Malema inculpé pour abus de biens sociaux

L'agitateur politique sud-africain Julius Malema arrive au tribunal de Polokwane, le 26 septembre 2012 [Stephane de Sakutin / AFP] L'agitateur politique sud-africain Julius Malema arrive au tribunal de Polokwane, le 26 septembre 2012 [Stephane de Sakutin / AFP]

Le jeune agitateur politique sud-africain Julius Malema a été inculpé mercredi par le tribunal de sa ville de Polokwane (nord), qui le soupçonne d'enrichissement personnel en lien avec des marchés publics truqués et qui l'a laissé repartir en liberté sous caution.

"L'accusé comparaît devant la cour pour blanchiment d'argent et pour avoir bénéficié de revenus provenant d'activités illégales", a déclaré le représentant du parquet à l'audience, en présence du prévenu, leader déchu de la Ligue de jeunesse de l'ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud qui l'a exclu en avril.

Le juge a ensuite fait droit à la demande de ses avocats de le laisser en liberté contre une caution de 10.000 rands, l'équivalent d'environ mille euros.

Vêtu d'un costume noir et d'une cravate rouge, portée sur une chemise blanche, Julius Malema, 31 ans, qui ne cesse de pourfendre le président Jacob Zuma, n'a fait aucune déclaration avant son entrée au tribunal près duquel une foule de plusieurs centaines de partisans s'était massée pour chanter et l'acclamer. Il leur a seulement adressé un salut de la tête, souriant.

La veille, la justice avait également laissé en liberté sous caution ses co-accusés dans cette affaire qui porte sur des dizaines de millions de rands (des millions d'euros) de fonds publics, et qui ne sera pas à nouveau examinée avant plusieurs semaines.

L'acte d'accusation fait notamment état d'une pyramide de sociétés associant Malema --via un fonds familial-- à une entreprise de conseil, vainqueur d'un appel d'offres public suspect pour les routes du Limpopo, province natale de Malema et dirigée par ses amis politiques.

Vous aimerez aussi

Un homme fume de la marijuana devant la Cour constitutionnelle de Johannesburg qui en a autorisé le 18 septembre 2018 la consommation à titre privé. [WIKUS DE WET / AFP]
Drogue En Afrique du Sud, la justice décriminalise la consommation du cannabis à usage privé
En Afrique du Sud, le sandwich des townships à l'honneur
Festival En Afrique du Sud, le sandwich des townships à l'honneur
Afrique du Sud En vacances, un Sud-Africain se filme proférant une insulte raciste, et perd son travail

Ailleurs sur le web

Derniers articles