Obama se détache nettement de Romney dans deux Etats cruciaux

Mitt Romney et Barack Obama. Mitt Romney et Barack Obama.[AFP]

Barack Obama se détache nettement, dans un sondage publié mercredi, de son adversaire républicain Mitt Romney dans les deux Etats considérés comme les plus importants pour la présidentielle du 6 novembre, la Floride et surtout l'Ohio où son avance atteint 10 points.

Obama et Romney faisaient tous deux campagne mercredi dans l'Ohio (nord), un Etat qui donne souvent le "la" des présidentielles. Dans l'histoire récente, aucun républicain n'a réussi à s'emparer de la Maison Blanche sans avoir conquis cette région.

Mais Mitt Romney, à cinq semaines et six jours de la consultation, ne serait choisi que par 43% des électeurs de l'Ohio, selon une enquête réalisée par le New York Times, CBS et l'université Quinnipiac. Le président sortant remporterait quant à lui 53% des suffrages.

BarackObama, qui au contraire de son adversaire, a bénéficié d'une hausse dans les intentions de vote après la convention nationale de son parti l'ayant intronisé début septembre, obtiendrait le même score de 53% en Floride (sud-est), tandis que le républicain est crédité de 44% des voix dans cet Etat qui avait décidé de l'élection en 2000, selon le même sondage.

Cette enquête a été réalisée du 18 au 25 septembre, alors que Mitt Romney subissait les retombées dans l'opinion d'une vidéo volée publiée sur le site du magazine de gauche Mother Jones et dans laquelle on le voyait parler de la mentalité de "victimes" de 47% des Américains ne payant pas d'impôts sur le revenu, selon lui acquis à son adversaire.

La précédente livraison de ce sondage, fin août, accordait six points d'avance à Barack Obama dans l'Ohio (50%-44%) et trois en Floride (49%-46%), des chiffres qui étaient encore dans la marge d'erreur, contrairement à ceux publiés mercredi.

 

Et aussi 

Le vote a déjà commencé !

Interview. François Durpaire : "Romney risque de se mettre à dos les indécis"

À suivre aussi

Sondage En Europe, 60% des femmes ont subi du sexisme au travail
Banque Les frais de dépassement de découvert coûtent cher aux Français, selon une étude
Dans les six pays européens concernés par l'étude, entre 5 et 9 % seulement des sondés font «plutôt confiance» au Premier ministre britannique «pour aboutir à une solution satisfaisante avant le 31 octobre».
Royaume-Uni Brexit : la majorité des Européens ne fait pas confiance à Boris Johnson

Ailleurs sur le web

Derniers articles