Au moins 305 morts mercredi en Syrie, journée la plus sanglante

Un combattant rebelle syrien, le 26 septembre 2012 à Alep [Miguel Medina / AFP] Un combattant rebelle syrien, le 26 septembre 2012 à Alep [Miguel Medina / AFP]

Au moins 305 personnes, en majorité des civils, ont péri mercredi dans les violences qui font rage à travers la Syrie, le bilan le plus lourd en 18 mois de conflit, selon un décompte de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) publié jeudi.

"Il s'agit du bilan le plus lourd enregistré en une seule journée, depuis mars 2011. Et cela en comptant seulement les personnes identifiées. Si l'on compte les corps retrouvés et non identifiés, le bilan serait bien plus lourd", a déclaré le chef de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, à l'AFP.

"Qu'est ce qu'il faut de plus au monde pour aider le peuple syrien? Il y a des centaines de morts chaque jour", a-t-il ajouté.

Parmi les 305 morts figurent 199 civils, selon l'OSDH, basée en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de militants et de médecins sur place.

Le deuxième bilan de victimes le plus élevé dans la guerre avait été enregistré le 19 juillet dernier quand 302 personnes avaient été tuées.

Vous aimerez aussi

Photo fournie par l'agence syrienne Sana le 5 septembre 2018 de l'artillerie syrienne tirant sur des positions du groupe Etat islamique dans la province de Soueida [- / SANA/AFP/Archives]
Moyen-orient Syrie : Daesh libère six otages de Soueida, une vingtaine toujours retenus
L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura à Genève le 11 septembre 2018 [SALVATORE DI NOLFI / POOL/AFP/Archives]
démission Syrie : l'émissaire de l'ONU sur le départ, encore à Damas la semaine prochaine
Une homme roule sur une motocyclette devant un bâtiment endommagé dans la ville de Binnish, dans le nord de la province d'Idleb en Syrie, le 15 octobre 2018 [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Conflit Syrie : les jihadistes ignorent une échéance clé d'un accord sur Idleb

Ailleurs sur le web

Derniers articles