Crash au Népal : 19 morts, dont 7 Britanniques et 5 Chinois

Les secours autour de la carcasse de l'avion qui s'est écrasé le 28 septembre 2012 à Manohara près de  Katmandou [Prakash Mathema / AFP] Les secours autour de la carcasse de l'avion qui s'est écrasé le 28 septembre 2012 à Manohara près de Katmandou [Prakash Mathema / AFP]

Dix-neuf personnes, dont sept touristes britanniques et cinq chinois, sont mortes dans le crash d'un avion vendredi à l'aube près de l'aéroport de la capitale népalaise, Katmandou, a annoncé la police, qui a rectifié la nationalité des victimes.

"Les 19 passagers sur l'avion de la Sita Air sont morts. Le lieu de l'accident se trouve à moins d'un kilomètre de l'aéroport", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police Binod Singh.

"Le crash de l'avion près de la capitale a causé la mort de douze étrangers, sept touristes britanniques et cinq Chinois. Les sept restant, dont les membres d'équipage, sont des Népalais", a déclaré le porte-parole de la police, Binod Singh.

La police rectifiait ainsi la nationalité des touristes étrangers à bord de l'appareil. Elle avait d'abord évoqué la présence de cinq Japonais, deux Italiens et un Britannique. Mais le ministère japonais des Affaires étrangères a indiqué peu après la parution de ce premier bilan qu'aucun Japonais ne figurait parmi les victimes du crash, selon la liste des passagers consultée par l'ambassadeur japonais au Népal.

L'appareil venait de décoller et assurait la liaison vers Lukla, une petite ville du nord-est du pays qui sert de point de passage vers l'Everest.

"Il semble que les pilotes aient voulu se poser sur les rives du fleuve Manohara, mais malheureusement l'avion a pris feu. La majorité des tués sont des étrangers, de pays occidentaux", a ajouté le porte-parole de la police. Le crash a eu lieu vers 06H30 heure locale (0H45 GMT), à proximité d'un bidonville. Des dizaines de soldats étaient présents sur les lieux et tentaient d'éteindre l'incendie, a ajouté un porte-parole de l'armée, Ramindra Chhetri.

"Je marchais et j'ai vu un avion atterrir. Il a pris feu et j'ai même entendu des gens crier à l'intérieur de l'avion. Je crois que les pilotes voulaient se poser en douceur sur les rives du fleuve", a raconté un témoin à Kantipur Television.

Le transport aérien est un moyen de locomotion répandu au Népal, un pays n'ayant pas de réseau routier développé. Beaucoup de communautés, dans les montagnes ou les collines, ne sont accessibles qu'à pied ou par avion.

Le pays compte 16 compagnies intérieures et 49 aéroports, permettant de se rendre dans les zones les plus montagneuses.

Les accidents d'avions sont relativement fréquents dans ce pays, qui abrite parmi les plus hauts sommets du monde. Le travail des pilotes est rendu difficile par des conditions de météo souvent extrêmes et les pistes d'atterrissage difficiles.

Ce crash est ainsi le sixième survenu en moins de deux ans.

Le dernier accident remonte à mai 2012, dans une région montagneuse du nord du pays, à Jomsom, une localité connue des trekkeurs située près de la chaîne de l'Annapurna. Le crash avait fait 15 morts. Six personnes s'en étaient sorties vivantes.

Vous aimerez aussi

Drame Accident ferroviaire mortel à Taïwan
Transport Les accidents de trottinettes sont en forte hausse
Drame Inde : une soixantaine de morts dans un accident de train

Ailleurs sur le web

Derniers articles