Somalie : l'armée kényane aurait pénétré dans le bastion islamiste à Kismayo

Un soldat kényan [Carl de Souza / AFP/Archives] Un soldat kényan [Carl de Souza / AFP/Archives]

L'armée kényane a annoncé avoir lancé dans la nuit de jeudi à vendredi un assaut d'envergure contre le dernier bastion des insurgés islamistes shebab en Somalie, le port de Kismayo, et a affirmé avoir réussi à pénétrer dans la ville.

"Il s'est agi d'une opération conjointe par air et au sol, nous sommes finalement entrés à Kismayo à 02h00 du matin (23h00 GMT jeudi)", a déclaré le porte-parole de l'armée kényane Cyrus Oguna.

"Nous ne pouvons pas encore vous donner de bilan des pertes pour le moment, c'est en cours d'évaluation, mais je peux vous dire que nos forces sont déjà dans Kismayo", a ajouté le porte-parole à l'AFP.

Les islamistes shebab ont cependant assuré à l'AFP de leur côté que les combats se déroulaient à 9 km de la ville.

"Les ennemis ont déployé depuis des bâtiments militaires des centaines de soldats sur la côte la nuit dernière et les combattants moudjahidine sont engagés dans de violents combats contre eux, et avec l'aide de Dieu (les Kényans) seront vaincus", a déclaré à l'AFP Cheik Mohamed Abu-Fatuma, le commandant des shebab à Kismayo, interrogé par téléphone depuis Mogadiscio.

Les forces kényanes "ne sont pas très proches de la ville car la côte où elles se trouvent maintenant est à environ 9 km de la ville", a ajouté le responsable islamiste.

L'armée kényane est entrée en octobre dernier en Somalie pour contribuer à un effort de guerre international contre les islamistes shebab qui combattent les fragiles institutions somaliennes, dans ce pays livré à la guerre civile depuis 1991.

Les shebab ont subi une série de revers militaires depuis un an, et le port de Kismayo, le plus important au sud de la Somalie, constitue leur dernier bastion d'importance.

Des bâtiments de guerre kényans ont récemment bombardé ce qui était présenté comme des positions militaires shebab à Kismayo, suggérant qu'un assaut était imminent.

Les forces kényanes de Somalie sont désormais intégrées à la force de l'Union africaine dans ce pays (Amisom), qui appuie la fragile armée régulière somalienne et qui est également aidée par un contingent éthiopien.

Vous aimerez aussi

En Somalie, 98% des femmes et des filles sont victimes de mutilations génitales.
Afrique Une fillette meurt d'une hémorragie après avoir été excisée en Somalie
Yémen [Sophie RAMIS / AFP]
Drame Naufrage dans le Golfe d'Aden : 46 migrants meurent noyés
Somalie [AFP / AFP]
jihadisme Somalie : au moins 38 morts dans un double attentat à Mogadiscio

Ailleurs sur le web

Derniers articles