L'accident d'avion au Népal probablement dû à une erreur de pilotage

Des pompiers éteignent le feu qui embrase la carcasse de l'avion qui s'est écrasé le 28 septembre 2012 près de Katmandou [ / AFP] Des pompiers éteignent le feu qui embrase la carcasse de l'avion qui s'est écrasé le 28 septembre 2012 près de Katmandou [ / AFP]

L'accident d'un avion bimoteur, qui a fait 19 morts dont 7 Britanniques et 5 Chinois vendredi au Népal, est probablement dû à une erreur de pilotage, a déclaré samedi le ministère népalais chargé du transport aérien.

"L'incapacité du pilote à maintenir un rayon de virage approprié est la cause probable de l'accident", a indiqué un responsable du ministère, Suresh Acharya. L'appareil avait viré de façon trop marquée alors qu'il n'avait pas pris suffisamment d'altitude, a-t-il ajouté.

L'avion, un Dornier Fairchild 228 de la compagnie Sita Air, se rendait à Lukla, point de passage vers l'Everest, le plus haut sommet du monde qui attire chaque année des milliers de touristes. Peu après le décollage, il a soudain piqué vers les berges d'une rivière avant de s'écraser à 06H30 (00H45 GMT).

L'avion transportait 19 personnes. Aucune n'a survécu.

Les autorités aéroportuaires avaient indiqué que l'avion s'était écrasé après avoir heurté un oiseau. C'est après cet incident que le pilote a entrepris un virage très serré dans le but de regagner l'aéroport, selon le responsable du ministère.

"Un accident d'avion ne peut pas s'expliquer seulement par un contact entre un des moteurs et un oiseau", a-t-il ajouté.

Les victimes devaient commencer samedi une expédition dans l'Everest, qui devait durer jusqu'à mi-octobre. Elle était organisée par la firme britannique Explore Worldwide.

Vous aimerez aussi

L'alpiniste sud-coréen Kim Chang-ho (centre), et ses camarades Ho Seok-mun (g) et Park Joung-yong (d) lors d'une remise de médaille à Grenoble, le 8 novembre 2017 [JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives]
Drame Les corps des neuf alpinistes tués au Népal retrouvés
Une vue du massif du Dhaulagiri, à proximité immédiate du Gurja, prise du village de Nagi, à 200 km à l'ouest de Katmandou [PRAKASH MATHEMA / AFP/Archives]
Drame Alpinistes morts au Népal : ce que l'on sait
Drame Au moins huit alpinistes tués dans une ascension au Népal

Ailleurs sur le web

Derniers articles