Début du procès en appel des trois jeunes femmes des Pussy Riot

Les membres du groupe Pussy Riot, le 1er octobre 2012 à Moscou [Natalia Kolesnikova / AFP] Les membres du groupe Pussy Riot, le 1er octobre 2012 à Moscou [Natalia Kolesnikova / AFP]

Le procès en appel des membres du groupe Pussy Riot s'est ouvert lundi peu après 11H00 locales (07H00 GMT) dans la capitale russe, en présence des trois jeunes femmes et sous protection renforcée.

Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 30 ans, et Maria Alekhina, 24 ans, ont été condamnées le 17 août à deux ans de camp chacune pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse" pour avoir chanté une prière punk anti-Poutine en février dans la cathédrale de Moscou.

Leurs avocats ont indiqué n'avoir que peu d'espoir de les voir libérées, alors que le président Vladimir Poutine a dénoncé leur "sabbat" et que l'église orthodoxe a jugé qu'elles ne méritaient la clémence que si elles se repentaient, ce qu'elles ont catégoriquement exclu.

À suivre aussi

Le ministre de la Culture Vladimir Mendinski a des idées bien arrêtées sur la lecture de BD
BD Lire des comics serait réservé aux «imbéciles», selon le ministre de la Culture russe
Russie Cette boucle de cein­ture vieille de 2100 ans ressemble à s'y méprendre à un smartphone
Après la rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump en juillet 2017 lors du G20 à Hambourg, des responsables des services de renseignement américains ont affirmé que leur président avait peut-être discuté d'informations classifiées avec son homologue russe.
International Les Etats-Unis ont dû exfiltrer un espion de Russie en 2017 à cause de Donald Trump

Ailleurs sur le web

Derniers articles