Ouverture de la campagne électorale 2013 à Cuba

Vue de l'entrée du port de la Havane [Gabriel Bouys / AFP/Archives] Vue de l'entrée du port de la Havane [Gabriel Bouys / AFP/Archives]

La campagne électorale qui doit déboucher début 2013 sur le renouvellement de la direction de l'Etat s'est ouverte lundi à Cuba dans la plus stricte sobriété avec l'affichage des candidats aux assemblées municipales.

Les photos et biographies de quelque 51.000 candidats aux postes de conseillers municipaux sont affichées dans les commerces et les lieux publics en vue du premier tour, le 21 octobre, du scrutin qui verra les élections de 14.537 conseillers.

"Plus de 40.000 centres d'affichage sont prévus où les électeurs disposeront de l'information nécessaire sur les candidats", a indiqué le quotidien officiel Granma.

Les candidats ont été désignés en septembre lors de plus de 50.000 réunions de quartier organisées dans les 168 municipalités de l'île, au cours d'un processus populaire présenté comme "transparent et démocratique" par les autorités.

Selon le site internet du parlement (www.parlamentocubano.cu), "la loi interdit aux candidats tout type de propagande" en faveur ou contre un candidat.

Le parti communiste de Cuba (PCC), parti unique, "ne propose, ne présente, ni ne soutient aucun candidat", selon le parlement, et s'assure seulement du bon déroulement du processus.

Depuis la mise en place de ce processus électoral, aucun dissident n'a été candidat, l'opposition s'exprimant généralement en s'abstenant, en votant blanc ou nul. Selon la bloggueuse d'opposition Yoani Sanchez, "certains ne voteront pas, d'autres appellent à voter en inscrivant le D de démocratie sur le bulletin".

Après leur élection, les assemblées municipales désigneront les candidats aux élections des 15 assemblées provinciales et la moitié des candidats à l'assemblée nationale, l'autre moitié étant désignée par huit organisations de masse.

Les dates des élections aux assemblées provinciales et nationale n'ont pas encore été fixées, mais le nouveau parlement (élu tous les cinq ans) se réunit traditionnellement le 24 février, anniversaire du début de la guerre d'indépendance en 1895.

L'assemblée nationale (610 membres) élit alors parmi ses membres le Conseil d'Etat (31 membres aujourd'hui), qui désigne ensuite son président, Raul Castro depuis février 2008.

À suivre aussi

Des Tunisiens regardent des listes de candidats aux élections collées à un mur de la capitale Tunis, le 14 septembre 2019 [Fethi Belaid / AFP]
Élections Présidentielle : les Tunisiens appelés à trancher après des semaines d'incertitude
Élections Municipales 2020 : Lille, Marseille, Lyon, Bordeaux... la province aiguise aussi ses couteaux
Un ancien Barjot à la mairie de Marseille ?
élections municipales L'ex-handballeur Jackson Richardson en course pour la mairie de Marseille

Ailleurs sur le web

Derniers articles