Violents combats entre soldats et rebelles dans les souks d'Alep

Des combats à Alep, le 30 septembre 2012. [Miguel Medina / AFP] Des combats à Alep, le 30 septembre 2012. [Miguel Medina / AFP]

De violents combats entre rebelles et soldats se sont déroulés lundi pendant plusieurs heures dans les souks historiques d'Alep, deuxième ville de Syrie, a constaté le correspondant de l'AFP.

Les affrontements à l'arme automatique ont opposé les insurgés retranchés dans une partie des souks face à la citadelle, et des soldats positionnés à l'extérieur. Les combats ont baissé en intensité en début d'après-midi.

Classés au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco, ces souks étaient déserts depuis que des échoppes ont été détruites par les flammes samedi.

Il est impossible d'évaluer pour le moment les dégâts en raison des combats inédits qui se poursuivent depuis quelques jours.

Selon les marchands, il n'y a pas de présence de l'armée à l'intérieur des souks mais uniquement de rebelles. Les soldats tirent à partir de barrages positionnés à l'extérieur des souks, comme dans les quartiers historiques d'Aqaba, d'al-Awamid ou encore près de la mosquée des Omeyyades.

"Le plus grand problème, c'est qu'on ne sait rien de nos échoppes, tout ce qu'on sait, on l'apprend de bouche à oreille", se lamente un marchand de ficelles, dont la marchandise est estimée à des millions de livres syriennes.

Vous aimerez aussi

Syrie : le difficile retour des habitants dans des zones dévastées par la guerre
Conflit Syrie : le difficile retour des habitants dans des zones dévastées par la guerre
Le poste-frontière de Nassib, entre la Syrie et la Jordanie, le 14 août 2018 [Andrei BORODULIN / AFP/Archives]
Commerce Syrie-Jordanie : réouverture du principal point de passage, fermé depuis 3 ans
Vue générale de la ville d'Idleb, le 30 septembre 2018 [OMAR HAJ KADOUR / AFP/Archives]
Idleb Syrie: l'accord sur Idleb menacé après des tirs au mortier depuis une zone tampon

Ailleurs sur le web

Derniers articles