Syrie : violent pilonnage dans la région de Damas, selon les rebelles

Dans les ruines d'un quartier d'Alep, le 1er octobre 2012 [Miguel Medina / AFP] Dans les ruines d'un quartier d'Alep, le 1er octobre 2012 [Miguel Medina / AFP]

L'armée syrienne a violemment bombardé mardi à l'aube plusieurs localités de la province de Damas, où sont retranchés de nombreux rebelles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et des militants.

De nombreuses personnes ont été blessées à Saqba, Hoch Arab et Douma, pilonnées au petit matin par les forces du régime du président Bachar al-Assad, selon l'OSDH, une ONG qui se base sur un large réseau de militants et de médecins à travers le pays.

Une vidéo postée par des militants parle de l'"exode" des habitants de Douma en raison des bombardements et montre plusieurs véhicules, à bord desquels on peut apercevoir des femmes, sur une route en pleine nuit.

Toujours dans la région de Damas, la localité de Yabroud a été violemment bombardée à l'artillerie lourde et au mortier, selon les Comités locaux de coordination (LCC), un réseau de militants.

Ailleurs dans le pays, à Alep (nord), deuxième ville et enjeu majeur du conflit, le quartier de Hanano City a été violemment bombardé à l'aube, faisant des blessés, d'après l'OSDH.

Lundi, de violents combats entre soldats et rebelles se sont déroulés aux abords des souks d'Alep, joyau historique classé par l'Unesco dans la métropole du nord.

Cette journée avait également été marquée par des raids aériens qui ont coûté la vie à au moins huit enfants dans le nord-ouest du pays.

À suivre aussi

International Offensive turque en Syrie, en direct : les forces kurdes prêtes à respecter un cessez-le-feu avec la Turquie
Adil Rami évolue en Turquie depuis l’été dernier.
Football Vidéo : Adil Rami réagit vivement à la polémique sur son salut militaire sur Instagram
Le ministre irakien des Affaires étrangères Mohammed Ali al-Hakim (d) et son homologue français Jean-Yves Le Drian, le 17 octobre 2019 à Bagdad [ / AFP]
International Paris négocie à Bagdad le transfert de ses jihadistes de Syrie

Ailleurs sur le web

Derniers articles