"Plusieurs soldats" syriens tués dans le bombardement turc, selon une ONG

Zone où se sont abattus des obus syriens, le 3 octobre 2012 à Akcakale en Turquie [ / AFP] Zone où se sont abattus des obus syriens, le 3 octobre 2012 à Akcakale en Turquie [ / AFP]

Plusieurs soldats syriens ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi par des bombardements de l'armée turque visant une position de l'armée syrienne à la frontière entre la Syrie et la Turquie, selon une ONG syrienne.

"Plusieurs soldats syriens" ont été tués dans la nuit de mercredi à jeudi par des bombardements de l'armée turque visant une position de l'armée dans la région de Rasm al-Ghazal, près de la ville de Tall al-Abyad, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) dans un communiqué.

Les tensions entre la Syrie et la Turquie, qui soutient les insurgés syriens, ont connu une brusque escalade mercredi soir lorsque plusieurs obus ont frappé la localité turque d'Akçakale, située juste en face du poste-frontière syrien Tall al-Abyad, récent théâtre de combats entre les troupes fidèles au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL).

Quelques heures plus tard, à l'issue d'une réunion avec ses plus proches conseillers, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l'armée turque avait bombardé en représailles plusieurs "cibles", qu'il n'a pas identifiées, situées en territoire syrien.

Le ministre syrien de l'Information, Omran Zoabi, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'origine du tir d'obus transfrontalier et présenté les condoléances de la Syrie "aux familles des victimes et à nos amis, le peuple turc".

Vous aimerez aussi

L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura à Genève le 11 septembre 2018 [SALVATORE DI NOLFI / POOL/AFP/Archives]
démission Syrie : l'émissaire de l'ONU sur le départ, encore à Damas la semaine prochaine
Une homme roule sur une motocyclette devant un bâtiment endommagé dans la ville de Binnish, dans le nord de la province d'Idleb en Syrie, le 15 octobre 2018 [OMAR HAJ KADOUR / AFP]
Conflit Syrie : les jihadistes ignorent une échéance clé d'un accord sur Idleb
Photo fournie par l'agence officielle syrienne Sana montrant le passage de Qouneitra sur le Golan, rouvert le 15 octobre 2018  [- / SANA/AFP]
Moyen-Age Réouverture du passage entre la Syrie et une zone du Golan sous contrôle israélien

Ailleurs sur le web

Derniers articles