Guillaume Séchet : "la crainte d'une catastrophe majeure"

Le monstre Sandy menace le Nord-est des Etats-Unis[HO / EUMETSAT 2012 / AFP]

Evacuations massives, annulation de milliers de vols, écoles fermées: la côte Est des Etats-Unis se préparaient lundi à affronter l'ouragan Sandy, dont certains craignent les effets dévastateurs. Trois questions au météorologiste Guillaume Séchet, créateur du site Meteo-paris.com.

 

En quoi cet ouragan est-il  différent des autres ?

Cet ouragan arrive assez tardivement, normalement ce genre de phénomène se produit entre fin août (comme Irene l’an dernier) et fin septembre. La circonstance aggravante, c’est que Sandy va rencontrer le froid venu de la région des Grands lacs et du Canada, et le contraste entre ce froid et l’air tropical qui circule autour fait que l’ouragan va se doubler d’une très violente tempête. De plus, ce phénomène incurve sa trajectoire vers les Etats-Unis et va toucher l’intérieur des terres. L’an dernier, Irene avait certes touchée New York, mais l’ouragan n’avait fait que longer la côte.

 

Que se passe-t-il quand on est dans l’œil de l’ouragan ?

Quand on est dans l’œil, les vents sont plus faibles, on a parfois des éclaircies et la pluie diminue. Mais juste après les vents redoublent d’intensité, même en une minute la pluie peut se déchaîner.

 

Les Etats-Unis sont-ils bien préparés face à cette menace ?

C’est problématique car il s’agit d’une région très habitée, avec une urbanisation en continue et très près de la côte. Ca fait longtemps que les Etats-Unis craignent une catastrophe majeure et même s’ils sont bien préparés, on ne peut pas tout éviter.

 

A lire également sur DirectMatin.fr :

La côte Est se barricade

Sandy : niveau d'alerte maximum sur les réseaux sociaux

L'arrivée de Sandy paralyse le nord-est des Etats-Unis

 

Vous aimerez aussi

Le bord de mer à Mazatlan, dans l'Etat du Sinaloa, avant l'arrivée de l'ouragan Willa, le 22 octobre 2018 au Mexique [ALFREDO ESTRELLA                     / AFP]
Cyclone L'ouragan Willa, rétrogradé en catégorie 3, a touché les côtes mexicaines
Mexique L'ouragan Willa passe en catégorie 5
Le président américain Donald Trump (au centre), avec sa femme Melania à ses côtés et le gouverneur de Floride Rick Scott (à gauche) constatent les dégâts après le passage de l'ouragan Michael, à Lynn Haven, le 15 octobre 2018 [SAUL LOEB / AFP]
catastrophe naturelle Donald Trump en Floride et en Géorgie pour constater les dégâts de l'ouragan

Ailleurs sur le web

Derniers articles