Xi Jiping fait sa rentrée

Xi Jinping.[CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Il était encore inconnu il y a peu mais sera bientôt à la tête de la deuxième puissance mondiale. Xi Jinping, vice-président chinois, doit être intronisé aujourd’hui à la tête du Parti communiste chinois et de ses 82 millions de membres. Avant de devenir officiellement le nouveau dirigeant de la République populaire en mars prochain et succéder ainsi à Hu Jintao.

Cet homme de 59 ans au visage poupin a attendu patiemment, et dans l’ombre, que la place se libère. Fils d’un héros révolutionnaire, il a su évoluer progressivement, jouer d’alliances pour monter en grade jusqu’à faire son entrée, en 2007, au Comité permanent du Bureau politique, le cœur du pouvoir, après un compromis sur son nom entre Hu Jintao et son prédécesseur Jiang Zemin.

 

Personnalité «sanguine»

Réputé affable, Xi Jinping a «une personnalité qui paraît beaucoup plus sanguine que celle de Hu Jintao. Il s’est rendu célèbre par quelques algarades contre l’Occident notamment», note le sinologue Jean-Luc Domenach, auteur de Mao, sa cour et ses complots (Fayard).

Lors d’une visite au Mexique en 2009, il avait dénoncé ces «étrangers au ventre plein» qui passent leur temps à «montrer du doigt la Chine». Xi Jinping, qui serait friand de films de guerre hollywoodiens comme Il faut sauver le soldat Ryan, se démarque aussi par son divorce – ce qui est mal vu en Chine – avant d’épouser la chanteuse Peng Liyuan, immensément populaire en Chine et bien plus célèbre que lui. Le couple a une fille qui étudierait aux Etats-Unis, à Harvard, sous un faux nom.

Sa femme, Peng Liyuan, est bien plus célèbre que lui. IMAGINECHINA / AFP

 

Difficile de dire aujourd’hui quelle ­direction prendra la politique de ce futur leader. «Cela dépendra à la fois de la situation économique et de l’équilibre des forces au sein de la future équipe dirigeante», estime Jean-Luc Domenach.

Xi Jinping sera en tout cas confronté à une lourde tâche : combattre le ralentissement de la croissance tout en luttant contre la corruption qui gangrène le PC, et ce sous le regard critique d’un demi-milliard d’internautes.

 

Et toujours sur DirectMatin.fr

Qui est Xi Jiping, le futur président chinois ?

Jean-Luc Domenach : "Xi Jinping est plus sanguin que Hu Jintao"

À suivre aussi

Des milliers de manifestants marchent dans l'artère principale du quartier de Mong Kok, le 20 octobre 2019 à Hong Kong [Philip FONG / AFP]
Manifestation Hong Kong : la foule défie la police après l'agression de deux militants
Basket La télévision d’Etat chinoise prédit un «châtiment» pour le patron de la NBA
Diplomatie Pourquoi le film d'animation «Abominable» est au coeur de tensions en Asie

Ailleurs sur le web

Derniers articles