"Merkel, l’image de la mère de famille bienveillante"

La chancelière Angela Merkel en conférence de presse, le 17 septembre 2012 à Berlin[ John Macdougall / AFP]

La chancelière allemande Angela Merkel doit être réinvestie à la tête de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), lors du congrès qui a lieu mardi et mercredi.

Son objectif: remporter les législatives de septembre 2013 pour un troisième mandat... Et rester la seule dirigeante de l’Union européenne à survivre à la crise. Le décryptage de Yann-Sven Rittelmeyer, chercheur au Comité d'études des relations franco-allemandes (CERFA) de l’Institut français des relations internationales (Ifri).

 

La chancelière Merkel a-t-elle des chances de rester au pouvoir pour un troisième mandat ?

Yann-Sven Rittelmeyer: lors du Congrès de mardi et mercredi, le parti CDU va montrer son soutien massif à Merkel. Un temps de célébration de la chancelière et de son succès. Et Angela Merkel a de très grandes chances de l’emporter lors des législatives de 2013, même si la coalition qu’elle dirige est fragilisée et que les libéraux, en particulier, traversent une crise. Le scénario le plus probable est celui de la formation d’une grande coalition englobant les sociaux-démocrates, comme en 2005-2009.

 

Comment expliquer sa popularité ?

C’est une personne rassurante en ces temps de crise. Elle incarne l’autorité, le sérieux et le calme. Il y a en Allemagne un attachement vis-à-vis de cette personne qui a su rester simple, qui n’étale pas sa vie privée en publique. Elle a un peu l’image de la mère de famille bienveillante.

Sa popularité va d’ailleurs au-delà de son parti, la CDU ayant subi de nombreux revers électoraux ces dernières années. Merkel, par sa position, est bien moins touchée par les difficultés de son parti.

 

Elle tire aussi profit de la bonne santé économique du pays…

Oui, alors qu’elle bénéficie surtout des politiques et des réformes structurelles engagées par Gerhard Schröder au début des années 2000.

 

Comment est perçue son action sur la scène européenne ?

Angela Merkel a gagné sa popularité au cours des sommets européens. Même si des critiques se font entendre au sein de l’opposition, il y a un consensus en Allemagne sur la nécessité de sérieux budgétaire, et quand Merkel défend cette idée prône, les Allemands sont derrière elle... Les critiques des autres pays européens, qui accusent Merkel  - « mère austérité » -  de les asphyxier, sont mal vécus. Les Allemands considèrent cela comme de l’ingratitude, compte tenu des efforts financiers que fait le pays pour venir en aide aux autres.

Vous aimerez aussi

Les joueurs du Bayern Munich Franck Ribéry et Arjen Robben lors de la victoire à domicile 5-1 face à Francfort en dernière journée du championnat d'Allemagne le 18 mai 2019 [ODD ANDERSEN / AFP]
Football Allemagne : 7e titre consécutif pour le Bayern Munich
Le duo «S!sters» va tenter de faire mentir les bookmakers en espérant remporter l‘Eurovision 2019
Télévision Eurovision : Tout savoir sur «S!sters», le duo représentant l'Allemagne
Les corps ont été découverts dans une chambre de cet hôtel.
Faits divers Meurtres à l'arbalète en Allemagne: un mystère sur fond d'ésotérisme et de mythologie médiévale

Ailleurs sur le web

Derniers articles